Depuis le 10 août, les internautes peuvent suivre "en direct" sur le compte Twitter du château (@CVersailles) la lente agonie de Louis XIV, des premiers signes de la maladie à son dernier soupir. Un hashtag spécial îleroiestmort marquait la journée de mardi, 300e anniversaire du décès du monarque à l'âge de 76 ans.

Accompagné de tableaux et dessins d'époque, le récit est "construit à partir de nombreux témoignages historiques, notamment du marquis de Dangeau et des frères Anthoine", garçons de chambre du roi, précise le château dans un communiqué. Il se poursuivra jusqu'aux préparatifs des funérailles.

"Les garçons de chambre ont fermé les yeux du roi et viennent de changer sa chemise", "le corps de Louis XIV est exposé dans son lit. La cour se presse dans sa chambre", "Louis XIV entend la prière aux agonisants, l'Ave Maria et le Credo" : tels sont quelques-uns des messages tweetés par le château.

Un site internet dédié, "Le petit journal du grand roi" (www.leroiestmort.com) conçu comme un site d'information, a également été créé parallèlement à une exposition consacrée à l'événement qui se tiendra du 27 octobre au 21 février.

L'agonie de Louis XIV, atteint de la gangrène, a duré près de trois semaines.