Depuis le 7 juillet, ce sont 305.000 personnes qui ont participé aux activités sportives et ludiques proposées sur les bords de la Seine, soit une hausse de 6,5% par rapport à l'été 2017.

"C'est un très grand cru de Paris Plages, avec une fréquentation exceptionnelle", s'est réjoui Emmanuel Grégoire, adjoint chargé du budget à la mairie de Paris. Il a mis en avant un temps "quasiment merveilleux" durant les deux mois de la 17e édition de l'opération.

Paris Plages avait été lancée le 7 juillet par la maire socialiste Anne Hidalgo sur une partie des quais droite et gauche de la Seine et sur les berges du canal de la Villette (nord-est), où un lieu de baignade a été ouvert.

Outre les transats, les parasols et les espaces d'animation (boulodrome, minigolf, piste de danse...), les brumisateurs ont été très appréciés cet été en raison des fortes chaleurs.

Ils ont été encore pris d'assaut dimanche, pour un dernier jour très ensoleillé avant la rentrée scolaire lundi. A l'image de Noëlle, une Francilienne venue profiter des installations sur les bords de Seine "parce qu'on savait qu'il allait faire très, très beau", comme "un dernier goût de vacances".

"Nous étions en route pour la cathédrale Notre-Dame. Quand nous avons vu cet endroit, nous avons changé d'avis et nous sommes venus pour voir les gens, s'asseoir avec eux et boire un verre", a témoigné Peter, un touriste descendu sur les quais.

En lançant l'opération, Anne Hidalgo avait défendu sa décision de piétonniser une partie des quais de Paris afin de faire baisser la circulation automobile pour "adapter la ville au changement climatique".

Depuis le 7 juillet, ce sont 305.000 personnes qui ont participé aux activités sportives et ludiques proposées sur les bords de la Seine, soit une hausse de 6,5% par rapport à l'été 2017."C'est un très grand cru de Paris Plages, avec une fréquentation exceptionnelle", s'est réjoui Emmanuel Grégoire, adjoint chargé du budget à la mairie de Paris. Il a mis en avant un temps "quasiment merveilleux" durant les deux mois de la 17e édition de l'opération.Paris Plages avait été lancée le 7 juillet par la maire socialiste Anne Hidalgo sur une partie des quais droite et gauche de la Seine et sur les berges du canal de la Villette (nord-est), où un lieu de baignade a été ouvert.Outre les transats, les parasols et les espaces d'animation (boulodrome, minigolf, piste de danse...), les brumisateurs ont été très appréciés cet été en raison des fortes chaleurs. Ils ont été encore pris d'assaut dimanche, pour un dernier jour très ensoleillé avant la rentrée scolaire lundi. A l'image de Noëlle, une Francilienne venue profiter des installations sur les bords de Seine "parce qu'on savait qu'il allait faire très, très beau", comme "un dernier goût de vacances"."Nous étions en route pour la cathédrale Notre-Dame. Quand nous avons vu cet endroit, nous avons changé d'avis et nous sommes venus pour voir les gens, s'asseoir avec eux et boire un verre", a témoigné Peter, un touriste descendu sur les quais.En lançant l'opération, Anne Hidalgo avait défendu sa décision de piétonniser une partie des quais de Paris afin de faire baisser la circulation automobile pour "adapter la ville au changement climatique".