A l'instar de Bruxelles, Paris a décidé de prendre la voie de la piétonnisation et du vélo pour le déconfinement de ses habitants.

"Il n'est pas question de laisser Paris envahi par des véhicules", martèle la maire socialiste, qui compte en outre doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans les parcs de stationnement proches de Paris. Des places dont bénéficieront gratuitement les titulaires du pass Navigo (l'abonnement des transports en commun parisiens). Des rues pourraient également être réservées aux cafés et restaurants quand ceux-ci pourront rouvrir leurs portes, a-t-elle indiqué au Parisien.

Concernant les masques, qui seront obligatoires dans les transports publics, Anne Hidalgo a confirmé la distribution d'un masque en tissu lavable pour chaque Parisien. Sur LCI, elle a indiqué mardi que ceux-ci seraient disponibles dans les pharmacies dès le 7 mai, tandis que 500.000 masques chirurgicaux seront proposés cette semaine à des publics fragiles.

A l'instar de Bruxelles, Paris a décidé de prendre la voie de la piétonnisation et du vélo pour le déconfinement de ses habitants. "Il n'est pas question de laisser Paris envahi par des véhicules", martèle la maire socialiste, qui compte en outre doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans les parcs de stationnement proches de Paris. Des places dont bénéficieront gratuitement les titulaires du pass Navigo (l'abonnement des transports en commun parisiens). Des rues pourraient également être réservées aux cafés et restaurants quand ceux-ci pourront rouvrir leurs portes, a-t-elle indiqué au Parisien. Concernant les masques, qui seront obligatoires dans les transports publics, Anne Hidalgo a confirmé la distribution d'un masque en tissu lavable pour chaque Parisien. Sur LCI, elle a indiqué mardi que ceux-ci seraient disponibles dans les pharmacies dès le 7 mai, tandis que 500.000 masques chirurgicaux seront proposés cette semaine à des publics fragiles.