"Magritte. La Trahison des images" (21 septembre - 23 janvier) a réuni une centaine de tableaux, de dessins et d'archives du peintre. Son concepteur Didier Ottinger proposait une relecture de l'oeuvre du surréaliste belge présentée comme profondément philosophique sur le pouvoir de représentation.

"C'est l'éclairage singulier et thématique de l'oeuvre de Magritte qui a suscité l'engouement du public et participé à ce grand succès. Ce sont ces propositions +de traverse+ que le public attend du Centre Pompidou", a estimé le président du centre Serge Lasvignes, évoquant également la rétrospective consacrée au peintre allemand Paul Klee qui a attiré 381.153 personnes. L'exposition sera présentée dans un format plus restreint à la Schirn Kunsthalle Frankfurt, en Allemagne, du 10 février au 5 juin. Dali détient toujours le record des expositions les plus visitées du Centre Pompidou avec deux monographies en 1979-1980 (840.662 visiteurs) et 2012-2013 (790.090), suivies par Matisse en 1993 (734.896), Kandinsky en 2009 (702.905) et Koons en 2014-2015 (650.045).

Touché dans un premier temps, comme tous les musées parisiens, par l'impact des attentats terroristes de novembre 2015, Beaubourg a néanmoins vu sa fréquentation progresser de 9% en 2016 et a franchi pour la huitième année consécutive la barre des trois millions de visites (3.335.509 personnes).