L'inscription, sécurisée, ne prend que quelques minutes. Au-delà des coordonnées, comprenant notamment un numéro de GSM et un e-mail, le site permet de communiquer le pays de destination, les dates de voyage, les numéros des vols éventuels et les moyens de transport prévus sur place. Le voyageur peut également ajouter des membres de sa famille ainsi qu'une personne de contact en Belgique.

"Il ne s'agit pas seulement de réagir si un drame, un attentat ou un accident survient. C'est aussi prévenir en envoyant des informations par mail ou un SMS aux voyageurs en fonction de ce qui pourrait se produire", a ajouté le ministre.

"Ce qui compte, en cas d'accident, c'est la rapidité. Pour l'instant, nous cherchons souvent d'abord à retrouver la trace" des vacanciers belges. "Si l'on peut être en contact direct avec eux", cela simplifie le processus d'assistance via les ambassades et consulats et permet de se concentrer "sur les situations vraiment problématiques".

Les données sont automatiquement supprimées deux semaines après le retour des voyageurs et les informations peuvent être modifiées à tout moment. Les inscriptions sont possibles avant de partir mais aussi une fois le séjour débuté.

Le site www.travellersonline.diplomatie.befonctionne sur smartphones et tablettes. Une application pourrait voir le jour dans les prochains mois.

Une initiative similaire avait été lancée l'an dernier à l'occasion de la Coupe du Monde au Brésil. Sur 3.000 supporters des Diables Rouges qui se rendaient sur place, quelque 1.600 s'étaient inscrits.

La nouvelle plateforme vise dans un premier temps les voyageurs hors Union européenne. "Mais l'objectif serait, pour Noël ou le début de l'année prochaine, d'élargir les inscriptions", a souligné Didier Reynders.