Le jeune garçon a été happé par un squale qui lui a arraché les membres et une partie de l'abdomen. L'adolescent se trouvait dans une zone interdite à la baignade au Cap Homard, sur la côte ouest de l'île, située à environ 700 km à l'est de Madagascar.

C'est la seizième attaque de squale depuis 2011, la septième mortelle. La dernière remontait au 14 février lorsqu'une baigneuse de 22 ans avait été attrapée par un requin alors qu'elle se trouvait à cinq mètres du rivage, dans le sud de l'île.

Mi-février, les autorités ont reconduit pour un an l'interdiction de baignade et de toutes les activités nautiques en dehors du lagon et des zones surveillées, du fait du risque posé par les requins. La décision "d'interdire la mer", selon une expression souvent utilisée avec agacement par nombre de Réunionnais, avait été prise en juillet 2013 après la mort d'une jeune fille de 15 ans tuée par un requin alors qu'elle était à cinq mètres du rivage à Saint-Paul (ouest de l'île). Cette situation a contribué à une baisse significative de l'activité touristique et entraîné l'annulation de la totalité des compétitions de surf et de bodyboard.