Amateurs de bling-bling, passez votre chemin. Composée de 22 hameaux aux fermes habillées de pierre et de bois, dont les portes s'ouvrent sur des étables voûtées, la vallée des Belleville séduit par sa simplicité.
...

Amateurs de bling-bling, passez votre chemin. Composée de 22 hameaux aux fermes habillées de pierre et de bois, dont les portes s'ouvrent sur des étables voûtées, la vallée des Belleville séduit par sa simplicité. Porte d'entrée de cette vallée savoyarde, Saint-Martin-de-Belleville, postée à 1.450 mètres d'altitude sur la route de Val Thorens, cultive sa différence. Au contraire de ses voisines (Val Thorens, Les Menuires, Méribel, Courchevel, La Tania et Brides-les-Bains), nettement plus modernes, la commune, authentique et raffinée, veille farouchement sur son bâti traditionnel et son patrimoine baroque. Ici, pas d'immeubles ni de boutiques, mais un lacis de ruelles bordées de chalets rénovés dans le respect de l'architecture savoyarde, à l'image de l'Écurie. Cette ancienne grange du XIXe siècle a été transformée, l'hiver dernier, en un chalet à l'ambiance rustique et feutrée, composé de huit chambres douillettes ouvrant sur un balcon ou une terrasse (à partir de 7.000€ la semaine). Ici, l'après-ski joue la carte de la quiétude, du cocooning et de la gourmandise, le hameau briguant même cette année le titre de "station gastronomique de l'année" aux World Snow Awards. Côté ski, depuis ce camp de base où le temps semble s'écouler au ralenti, en plus des 188 kilomètres de pistes dont 28 de nordique que déroule la station, les skieurs ont accès, via une télécabine de huit places assises, au plus grand domaine skiable du monde, soit 600 kilomètres de pistes. Un paradis préservé comme on les rêve. On visite : La chapelle Notre-Dame-de-la-Vie, sanctuaire du XVIIe siècle tout juste rénové qui recèle de somptueux et émouvants décors baroques. On goûte : "la Trantsa" de Serge et Susan, une spécialité locale bellevilloise préparée à partir de sérac de brebis (fromage maigre) que l'on déguste avec du pain de seigle, au retour d'une sortie raquettes. Et on repart avec des yaourts et de la tomme au lait de brebis faits maison (Ferme de la Trantsa, +33 (0)6 64 25 38 58).Par Catherine Foulsham