Retraite idyllique à Hana
...

Retraite idyllique à HanaLe petit village tranquille d'Hana, ouvert sur une baie divine, semble hors du temps. Cet ancien site de culture de la canne à sucre comptait autrefois deux cinémas et quinze magasins, mais l'arrivée d'un tsunami en 1946 a emporté l'économie de ce coin reculé de la ville. Aujourd'hui, ses rares habitants vivent du tourisme et de l'élevage. Mis à part son église, son école, ses quelques hôtels et ses vendeurs de fruits et légumes ambulants, la bourgade semble endormie.On vient là pour freiner le rythme, et s'émerveiller des plages de sable noir, brun et rouge des environs. Avec un peu de chance et de prudence, on trouve le petit sentier à flanc de roche qui mène à Red Sand Beach, où un bassin d'eau turquoise s'offre aux aventuriers. Et on repère la camionnette de cuisine thaïlandaise qui, plusieurs jours par semaine, mitonne de succulents currys arrosés de cocktails de jus exotiques frais pressés, au pied d'un manguier centenaire. A quelques virages de là, la forêt de bambous du Haleakala National Park, dans le district de Kipahulu, est à voir absolument. Quant au cimetière de Kipahulu voisin, il abrite ni plus ni moins la tombe de Charles Lindbergh, pionnier de l'aviation américaine et aventurier ultime... Tour dans la jungle de la route d'Hana La route d'Hana, au nord-est de l'île, est probablement l'une plus belles du globe. Amoureux de chlorophylle et de forêt tropicale, ce long tracé sinueux de 617 virages (qui se parcourt en trois heures de voiture) est façonné pour vous. Il surmonte des falaises impressionnantes et des cascades secrètes. Certains ponts sont à voie unique (usage du klaxon recommandé ! ), des feux sur roulettes ralentissent le trafic, quelques excités du volant rugissent, mais le spectacle à travers les vallées luxuriantes est inoubliable. Quelques suggestions ? Allez-y tout doux, trempez-vous dans une source, régalez-vous de porc cuit dans une feuille de bananier ou de fruits tropicaux, et savourez la balade à votre rythme en prévoyant d'être arrivé à destination avant la tombée de la nuit. Balade sur un volcan L'ascension (en voiture ou à vélo en fonction de l'endurance de chacun) du Haleakala, "la maison du soleil", qui culmine à 3 055 mètres, se fait le souffle coupé. L'expérience est unique : on tutoie les nuages, on foule un sol de cendres et de poussières, on s'étonne de plantes au reflet d'argent, tout en scrutant les reliefs et les couleurs des alentours - noir, anthracite, terracotta, safran, curry... Le cratère qui le coiffe est l'un des plus grands au monde, d'une superficie égalant Manhattan. Il offre une vue sur l'île voisine de Big Island. On dit le volcan endormi depuis plus de deux siècles, mais pas mort. La balade dans ce parc national balayé par les vents possède des airs d'expédition lunaire, dont on revient inévitablement ébloui... Golf architectural dans la vallée WaikapuLe maître de l'architecture américaine Frank Lloyd Wright (1867-1959) s'est fait débaucher pour ériger des bâtiments singuliers dans des lieux lointains au milieu de paysages extraordinaires. On trouve une trace de son génie sur les collines disciplinées du King Kamehameha Golf Club (photo), dans la Waikapu Valley. Ce bâtiment vieux rose aux airs de vaisseau spatial digne de Star Wars porte le nom du plus grand roi de l'histoire de l'archipel hawaïen. Il a été décliné, dans des versions plus modestes, pour des clients de prestige, dont Marilyn Monroe. Abandonné au début de ce siècle, il a été rouvert en 2006 par un investisseur japonais, et se visite désormais gratuitement. On peut bien sûr y pratiquer le golf (moyennant 205 dollars la journée) avec une vue sur les montagnes occidentales de l'île. Au fil de ses couloirs, s'admirent des oeuvres d'art hawaïen, dont de très beaux textiles anciens, tandis que se promènent quelques familles aisées en costume-cravate de passage pour un banquet de fête. Exploration du jardin d'EdenA mi-chemin sur la route d'Hana, le Garden of Eden, un site privé de plus de 10 hectares entretenu comme un musée, propose, moyennant 15 dollars, de vous en mettre plein la vue. Ici, les arbres ont des troncs rose, vert et violet, comme s'ils avaient été peints, ou des branchages excentriques. Les orchidées, frangipaniers, anthuriums, oiseaux du paradis et hibiscus jaunes (emblèmes d'Hawaii) cultivés en buissons, illuminent les sentiers de ce paradis terrestre planté en pleine jungle. Une terrasse dégagée sur l'océan permet d'observer en contrebas un piton rocheux battu par les vagues qui a servi de décor au film Jurassic Park. Cocktail ethnique à LahainaAvec son vieux banian aux branches tentaculaires qui dessinent un parc face à la mer -, Lahaina, la capitale historique d'Hawaï, semble ronronner gentiment au soleil. On y trouve des poupées et des cachous à l'effigie du fils du pays, Barack Obama, mais aussi quelques jolies maisons anciennes à visiter. Parmi celles-ci, le Baldwin Home Museum, une demeure de missionnaires habitée trente-cinq ans par le révérend médecin Dwight Baldwin et sa famille débarqués du Connecticut. Passage recommandé également par le Wo Hing Museum, une bâtisse chinoise de bois blanc et pistache avec de belles antiquités et une vue grandiose sur les collines des alentours depuis la loggia. Enfin, aux portes de la ville, on admire le temple, la pagode et le bouddha de la Lahaina Jodo Mission commémorant l'arrivée des premiers immigrants nippons dans l'archipel, carrefour de civilisations. Surf à Ho'okipa Beach ParkSurf, kitesurf, planche à voile... Toutes les compétitions où l'homme peut se mesurer à la mer transforment les plages de Maui en théâtres de performances gracieuses, que l'on s'y risque ou non. Pour assister à un spectacle impressionnant, passez donc la petite ville de Paia avec ses planches vintage, ses murales de vahinés et de poissons tropicaux, et rendez-vous à Ho'okipa Beach Park. Le lieu est considéré comme l'un des meilleurs endroits au monde pour pratiquer la planche à voile, et il se tient là des compétitions de (très) haut vol. L'océan, déchaîné, y déploie ses gros rouleaux que tentent de dompter des athlètes musclés à la peau tannée par un soleil vaillant. Tant qu'à jouer le jeu à fond, offrez-vous un lait de coco dans une noix fraîchement tranchée à la machette par un vendeur de rue. PAR MURIEL FRANÇOISE