Adresse inscrite dans la longévité, le Mess a adapté ses contours au goût du jour. L'endroit a su garder ce qu'il fallait, en l'occurrence son décor aux lignes intemporelles caractérisé par un beau mobilier en acajou et des stores en bois qui rappellent les clubs pour gentlemans. Mais côté cuisine, le lieu a évolué avec intelligence en proposant une gastronomie à deux vitesses, répartie entre préparations " old school " - tartares viandeux, croquettes de crevettes, blanquette de veau... - et ...

Adresse inscrite dans la longévité, le Mess a adapté ses contours au goût du jour. L'endroit a su garder ce qu'il fallait, en l'occurrence son décor aux lignes intemporelles caractérisé par un beau mobilier en acajou et des stores en bois qui rappellent les clubs pour gentlemans. Mais côté cuisine, le lieu a évolué avec intelligence en proposant une gastronomie à deux vitesses, répartie entre préparations " old school " - tartares viandeux, croquettes de crevettes, blanquette de veau... - et plats à partager regroupés sous l'intitulé " simply seasonal ". Aux commandes, c'est un jeune chef de 26 ans, Antoine Speeckaert, qui se charge de mettre en pratique les préceptes consacrés par l'époque : culte du légume, durabilité, locavorisme et approche " zero waste ". Et ça marche ! Entre autres à la faveur de différentes portions végétariennes irréprochables qui témoignent d'un style affirmé. On retient quoi ? Un oeuf bio cuit à basse température accompagné d'une crème de chicon et pleurotes. Dissimulé aux trois quarts dans le crémeux, l'oeuf fond sur la langue. On aime les pleurotes dont la cuisine terminée au beurre confère une rondeur torréfiée à l'ensemble. Bien vu, les champignons en question arrivent en droite ligne de chez PermaFungi, une coopérative à finalité sociale située à Tour & Taxis. Difficile de faire plus local. Mais le palais enregistre également un risotto de quinoa - belge - qui bluffe littéralement. L'assiette se découvre super gourmande à la faveur de multiples petites touches qui relèvent l'ensemble : jeunes pousses d'épinard, germes d'asperges et de pois, feta, dés de butternut, sauge, graines de courge... On ne peut qu'applaudir ce talent qui n'a pas fini de faire parler de lui. Par Diane Hendrikx