Tout a commencé à Courtrai, dans un bâtiment inoccupé en attente de démolition, avant que les capitaines du navire Commotie ne jettent l'ancre dans une vieille maison de maître de Gand. Le chef autodidacte Thomas Gellynck a toujours voulu voler de ses propres ailes: "Quand je travaillais pour d'autres, je débordais d'idées et j'étais frustré de devoir exécuter des recettes qui n'étaient pas les miennes." C'est avec Lara De Vlieger, diplômée en gestion événementielle avec qui il partage aujourd'hui sa vie, que le cuistot a décidé de bâtir son propre sanctuaire. Objectif: y façonner des plats atypiques mais néanmoins destinés à plaire à tout le monde, à l'instar de ce fromage à croûte rouge aux graines de tournesol, endives et airelles, ou encore de cette assiette d'asperges accompagnées de pancett...

Tout a commencé à Courtrai, dans un bâtiment inoccupé en attente de démolition, avant que les capitaines du navire Commotie ne jettent l'ancre dans une vieille maison de maître de Gand. Le chef autodidacte Thomas Gellynck a toujours voulu voler de ses propres ailes: "Quand je travaillais pour d'autres, je débordais d'idées et j'étais frustré de devoir exécuter des recettes qui n'étaient pas les miennes." C'est avec Lara De Vlieger, diplômée en gestion événementielle avec qui il partage aujourd'hui sa vie, que le cuistot a décidé de bâtir son propre sanctuaire. Objectif: y façonner des plats atypiques mais néanmoins destinés à plaire à tout le monde, à l'instar de ce fromage à croûte rouge aux graines de tournesol, endives et airelles, ou encore de cette assiette d'asperges accompagnées de pancetta et de courgettes, nappée d'un jus de babeurre fumé et ail des ours. "Thomas, c'est le champion des sauces", affirme Lara, qui décrit son compagnon comme "un ouragan artistique" sans cesse plongé dans ses bouquins. "Il arrive ensuite avec des associations excentriques qui ne me disent vraiment rien... jusqu'au moment où je les goûte." La demoiselle, elle, exprime sa créativité dans un autre domaine, tout aussi précieux : le choix des vins. Là encore, la carte est inattendue, mais d'une extrême cohérence. Quant au leitmotiv du restaurant, il est basé sur la convivialité. Leur menu 5-services est d'ailleurs prévu pour être partagé. "Quand nous allons manger ailleurs, nous avons nous-mêmes tendance à picorer dans l'assiette de l'autre. Chacun commande quelque chose, mais nous finissons toujours par lorgner le plat d'en face. Même si le foodsharing est devenu tendance, pour nous, ça reste notre manière préférée de faire goûter notre cuisine. On veut garder cette ambiance de salle à manger familiale, pour que nos clients aient vraiment l'impression d'être nos hôtes", s'enthousiasme Lara avec un sourire qui ne ment pas.