Les maatjes sont particulièrement gras en raison de la météo. Leur arrivée a été reportée d'une semaine pour leur permettre de davantage se nourrir de plancton. "Leur taux de graisse est de 21%, ce qui est exceptionnel", a souligné Glenn Dangreau du Maatjescomité.

Les maatjes sont particulièrement gras en raison de la météo. Leur arrivée a été reportée d'une semaine pour leur permettre de davantage se nourrir de plancton. "Leur taux de graisse est de 21%, ce qui est exceptionnel", a souligné Glenn Dangreau du Maatjescomité.