Dès le seuil franchi, on vous fait sentir que vous ne sortirez pas d'ici avant d'avoir passé un bon moment: le programme nous va. Brut, vraiment? Si brutalité il y a, elle se loge dans un gant de velours. En témoigne la très alléchante varia...

Dès le seuil franchi, on vous fait sentir que vous ne sortirez pas d'ici avant d'avoir passé un bon moment: le programme nous va. Brut, vraiment? Si brutalité il y a, elle se loge dans un gant de velours. En témoigne la très alléchante variation végétale qui nous a servi de lunch: un radieux risotto de quinoa et de pois cassés aux légumes (22 euros). Que les crispés de la protéine animale se détendent, la composition ne fait pas regretter une seconde l'absence de poisson ou de viande. Au contraire, une multitude de fulgurances gustatives surgissent: notes torréfiés d'arachide, pointes acidulées de gingembre, douceur des carottes, vivacité de la sucrine... Sans oublier un émerveillement visuel, avec les fines tranches de radis vert dont l'éclat n'est pas sans rappeler le kiwi. L'arrière-goût? Il est celui d'avoir déniché un repaire d'auteurs à fréquenter intensément. Ce n'est pas la tartelette au citron (8 euros) qui dira le contraire. Ah oui, la sélection de bières - Forge, de la Senne... -, de vins - Villemade, Courtault Tardieux... - et le comptoir de produits glanés en proximité achèvent de convaincre.