Comment ne pas succomber à ce canevas tatoué à même la chair persillée: une épicerie assortie d'une table de poche installée dans une ancienne boucherie. Comptoir qui en a vu d'autres, billot affaissé, trancheuses juteuses... Il n'y a pas plus appétissant.

La carte? Elle varie en fonction des arrivages. Terrine au gin Butcher de Secreto N°7 (12,50 euros) - du nom de cette entrecôte rendue célèbre par Ferran Adrià -, tartare huître et veau préparé minute (12,50 euros), rillons de porc Duroc snackés (10 euros), et surtout, sublimes pâtés en croûte venus de l'un des meilleurs charcutiers au monde (Gilles Vérot à Paris).

Fâché avec la bidoche? Il y a de jolies alternatives poissonneuses, comme cette fricassée de chipirons (18 euros) - du calamar accompagné de poivron rouge cuit à la perfection -, ou ces légumes de saison - salade de cresson ultrafraîche assaisonnée à l'huile de noix. Par décence, on n'évoquera pas dans le détail un dessert comme la tourtière landaise (10 euros). On dira simplement que pommes, beurre et armagnac n'ont jamais fait aussi bon ménage.

La Charcuterie, 16, avenue Paul Dejaer, à 1060 Bruxelles. Tél.: 02 850 88 12.

Comment ne pas succomber à ce canevas tatoué à même la chair persillée: une épicerie assortie d'une table de poche installée dans une ancienne boucherie. Comptoir qui en a vu d'autres, billot affaissé, trancheuses juteuses... Il n'y a pas plus appétissant. La carte? Elle varie en fonction des arrivages. Terrine au gin Butcher de Secreto N°7 (12,50 euros) - du nom de cette entrecôte rendue célèbre par Ferran Adrià -, tartare huître et veau préparé minute (12,50 euros), rillons de porc Duroc snackés (10 euros), et surtout, sublimes pâtés en croûte venus de l'un des meilleurs charcutiers au monde (Gilles Vérot à Paris). Fâché avec la bidoche? Il y a de jolies alternatives poissonneuses, comme cette fricassée de chipirons (18 euros) - du calamar accompagné de poivron rouge cuit à la perfection -, ou ces légumes de saison - salade de cresson ultrafraîche assaisonnée à l'huile de noix. Par décence, on n'évoquera pas dans le détail un dessert comme la tourtière landaise (10 euros). On dira simplement que pommes, beurre et armagnac n'ont jamais fait aussi bon ménage.