...

"Citron Poilu", le nom frétille d'audace. Il ne manque pas d'humour quand on sait qu'il a entre autres été forgé pour cerner un patrimoine commun. A la question " qu'est-ce qui traverse les différents pays du pourtour méditerranéen ? ", la réponse de l'équipe en place est : " les agrumes et la pilosité ". Des petits rigolos ? Certes, mais pas seulement. Sur un principe de cicchetti (à prononcer " tchiketi "), des petites portions typiques des bars de la région de Venise, l'adresse aligne une série de délices à s'en lécher les doigts. Pour 5 euros, il faut planter les crocs dans l'excellent Pink Chicken, un petit pain brésilien de farine de manioc faisant place à du poulet effiloché, de la betterave Chioggia et de la menthe. Idem pour le Picanha (18 euros), une planche de rumsteck de boeuf passé au gril - mention pour la croûte charbonneuse. Une carte des boissons ultime fait écho à ces assiettes à partager, conférant à l'ensemble un esprit de tablée fraternelle. Bières à la pression de la brasserie Dupont (Saison, Blanche, Rédor...), cocktails (moscow mule, negroni...), kombucha maison et, surtout, belle artillerie de canons de nature (Domaine Mosse, Alessandro Viola, Domaine Yoyo). Autant de raisons de jurer fidélité.