Genre: italian for beginners
...

Il est possible de passer à côté de la princesse à cause de son uniforme de soldat. Ou du prince en raison de son look de crapaud. Cela fonctionne aussi dans l'autre sens et, malheureusement, la chute n'en est que plus dure. Avec sa jolie petite gueule, ce Luca - un nom élimé en matière de restauration à Bruxelles - promet la dolce vita. Une terrasse urbaine assez calme pour Ixelles, un joli comptoir, un alléchant cellier transparent où sont alignés des flacons transalpins, une belle salle qui se détache sur un béton ciré immaculé, un patron adorable aux avant-postes... Tout est là pour charmer. Hélas, on déchante rapidement. Déçu de la planche d'antipasti (14 euros) aux contours indigents - trois rondelles de courgette, une pauvre aubergine grillée, des salaisons molles et des fromages démissionnaires. Déçu d'un plat pataud comme le brouillage d'oeufs, asperges blanches, pancetta et truffe (17 euros) mal équilibré - de rares asperges étouffées sous un ciment jaune. Déçu des monolithiques paccheri aux aubergines, coulis de tomate et stracciatella (17 euros). Déçu enfin d'un conseil vin totalement déconnecté des bouteilles et des terroirs proposés. Il reste beaucoup de gentillesse...