Dans une belle maison du BW, ces deux-là évoluent dans la plus parfaite inconscience. Cette spontanéité sonne tellement juste qu'on en pardonne les étourderies, à l'image de cette bouteille de pétillant naturel - Moussamoussett...

Dans une belle maison du BW, ces deux-là évoluent dans la plus parfaite inconscience. Cette spontanéité sonne tellement juste qu'on en pardonne les étourderies, à l'image de cette bouteille de pétillant naturel - Moussamoussettes de René Mosse (34,95 euros) - dont on retire le muselet et s'en retourne sans se soucier de la potentielle mine anti-personnelle que l'on a ainsi amorcée. On passe d'autant plus l'éponge que le couple joue les éclaireurs du vin nature - Alessandro Viola, Domaine Jolly Ferriol... - en des terres supposées bordelaises. En vrac, on aime aussi : le beau cadre à étage, les tabourets en tartan, le service familial, la trancheuse Berkel qui boulotte et la cuisine ouverte. De là sont envoyées une foule de petites préparations qui citent les nouveaux classiques - Ottolenghi - façon aubergine fumée grenade (8 euros), caressent l'artisan dans le sens du poil de vache - assiette de charcuteries belges Dierendonck (13 euros) -, voire tirent une larme - pommes de terre écrasées et crevettes grises (13 euros).