On pousse la porte le coeur battant et puis " La cheffe, elle est pas là " tombe comme un couperet sur nos aspirations locales. Un plan B est avancé. D'accord, la proposition est plutôt spartiate mais elle ne déçoit pas, prenant place dans une gr...

On pousse la porte le coeur battant et puis " La cheffe, elle est pas là " tombe comme un couperet sur nos aspirations locales. Un plan B est avancé. D'accord, la proposition est plutôt spartiate mais elle ne déçoit pas, prenant place dans une grande salle un peu froide qu'une déco néo-rustique réchauffe de son mieux - cool, la cuisine bardée de bois n'ayant rien à cacher. Pour 13 euros, une soupe accompagne une salade. Rayé d'une ligne de graines de pavot, le potage tient toutes ses promesses : fraîcheur, texture rassurante et surtout goût (navet, chou-fleur et brocoli). La salade ? Elle est croquante à mort et fait place à des morceaux de chèvre frais apportant une note délicatement acide à l'ensemble. Pour ne pas verser du côté d'un déjeuner mindfulness, on s'offre une tarte aux noix (6 euros) en dessert. Du " fait maison " comme on l'aime. Jetant un oeil sur la carte, on réalise le caractère abouti de la démarche : brasserie de la Lesse pour la bière, Ground Control pour le gin, brut en provenance de la Cidrerie du Condroz, les pains de La mie et le copain... Autant de références qui invitent à revenir au plus vite.