Région bruxelloise

Goûté et approuvé par Louise Mostert (Le Cartel)
...

Goûté et approuvé par Louise Mostert (Le Cartel) Quand il s'agit de pizzeria, tout le monde a son avis sur la question. Pour Louise Mostert, la meilleure de Bruxelles est située rue Américaine: "Elle est tenue par une bande de copains et ça fait des années que j'y vais. Pour moi, c'est sans hésiter l'endroit où aller pour manger une vraie pizza alla napoletana." Sans prétention, l'établissement ixellois mise sur la qualité de ses produits et sur l'ambiance festive et familiale qui y règne chaque soir. "Ils mettent la musique à fond, tout le monde chante et danse. J'y vais souvent avec des copines pour passer un bon moment." La cheffe s'y rend principalement pour déguster une pizza parmigiana - mozzarella fior di latte, aubergines frites et basilic - et siroter un Spritz. Goûté et approuvé par Delphine Auffret (Le Bain des Dames) "La cuisine du Barge est vraiment à l'image de Grégoire Gillard et Barbara Hoornaert. Tous deux sont très soucieux de la qualité et de la provenance de leurs produits, et le rapport qualité-prix est excellent", affirme Delphine Auffret. Celle qui officie au Bain des Dames apprécie surtout "l'éthique et l'enthousiasme" du duo: "L'équipe travaille avec des produits belges, en circuit court et de saison. Leurs plats sont très fins, souvent décorés de fleurs, et le soir, on peut profiter d'un food-pairing incroyable." Cette idée d'accord mets et vin est d'ailleurs au coeur du projet de Barge, la sélection de flacons européens et naturels étant signée par Barbara, anciennement caviste à L'Air du Temps. Le coup de coeur de Delphine Auffret: le plat de saint-jacques à la péruvienne, entre carpaccio et ceviche. Goûté et approuvé par Naomi Nsungu (Rebel) Abrité par une façade industrielle, le Crab Club, près de la Porte de Hal, est l'un des spots préférés de Naomi Nsungu. Elle est aujourd'hui encore bluffée par la poitrine de cochon croustillante, spécialité de la maison. "J'ai même tenté de refaire le plat chez moi, mais ça n'a pas donné pareil... Les chefs servent la poitrine avec du poulpe laqué ultramoelleux, un jus de viande succulent et une petite purée de patate douce." Aux fourneaux, on retrouve un Corse-Breton, Philippe Emanuelli, et un Nîmois d'origine thaïe, Yoth Ondara. En résultent des plats au carrefour de toutes ces influences, pour le plus grand plaisir de Naomi - "J'adore les associations qu'ils font, notamment le sucré-salé, et on retrouve beaucoup de touches asiatiques." Le Crab Club est ouvert seulement le soir. Naomi y va entre amis et s'y sent comme à la maison... au point d'y rester jusqu'à la fermeture. Goûté et approuvé par Paul-Antoine Bertin (Otap) Quand il a envie d'un resto italien "sans forcément manger des pâtes", Paul-Antoine Bertin mise sur cette adresse saint-gilloise où l'on commande des assiettes à partager. "On y va en groupe de trois ou quatre et on déguste ensemble une dizaine de petits plats. C'est une carte qualitative, souvent renouvelée. On sent qu'ils ont le goût des bonnes choses." Viandes, poissons et antipasti font voyager au-delà de la classique portion de lasagne. Mais le restaurant est "plus qu'un simple italien de quartier", puisqu'il se spécialise aussi dans les cocktails au gin. Venant de Belgique, de la Botte, d'Espagne ou encore d'Afrique du Sud, différents flacons sont mis à l'honneur au travers d'une vingtaine de recettes, plus rafraîchissantes les unes que les autres.Goûté et approuvé par Yann Grappe (Tortue) "Ce que j'apprécie chez St. Kilda, c'est leur simplicité: c'est bon, efficace et il y a une belle recherche de produits", explique le caviste et chef Yann Grappe, qui a jeté son dévolu sur ce restaurant bruxellois tenu par trois amis, Milan, Antoine et Maxime. Leur resto, qui porte le nom de leur quartier préféré à Melbourne, propose une cuisine instinctive et créative. Yann Grappe aime y prendre un lunch et profiter du lieu: "J'apprécie le cachet bruxellois de l'établissement, assez brut, avec une petite touche d'élégance puisque les meubles ont été pensés et créés par le designer Sylvain Willenz." Bien plus que de belles compositions à afficher sur Instagram, cette table offre des combinaisons de saveurs innovantes - coup de coeur pour les choux de Bruxelles au kimchi et au cheddar, ou encore la panna cotta au babeurre, orange sanguine et crumble amande/olive -, ainsi qu'une très belle sélection de vins naturels.Goûté et approuvé par Alizée Arredondas Avis aux amateurs de légumes en tous genres: le restaurant liégeois Como en Casa est spécialiste de la cuisine végétale, avec des menus qui changent chaque semaine, au gré des arrivages des maraîchers locaux. "Como en Casa est un resto entièrement végétarien qui met vraiment à l'honneur les légumes de saison. Si on a envie de découvrir cette cuisine-là, c'est LE lieu à Liège où il faut aller! , affirme la blogueuse et cheffe Alizée Arredondas aka Alia RDS. Il y a un très bon plat de céleri-rave en tranches, snacké puis cuit à basse température, servi avec une sauce au beurre et au parmesan. Je m'en suis même inspiré pour une recette!" Le côté cocoon et l'équipe dynamique et très féminine constituent un gros plus pour la jeune femme: "J'apprécie la présence des femmes, en salle ou en cuisine, et pas seulement là pour faire joli. Ça fait du bien!"Goûté et approuvé par Evelyne Van Crombrugge (Madame Oleson) Lorsqu'elle souhaite s'évader, Evelyne Van Crombrugge s'attable dans cette petite ferme en plein milieu des champs, près de Dinant. "La Fermette n'est pas un étoilé, mais elle a tout d'un restaurant gastronomique selon moi. Tout est fait maison, du saumon fumé à la sauce béarnaise, et ça, c'est tellement rare de nos jours!" Elle apprécie également l'esthétique des plats, digne des plus grandes tables, et les petites touches végétales dans chaque assiette. Dans un cadre bucolique, l'établissement offre une cuisine authentique et de saison, en collaboration avec des potagers locaux. Parfait pour un repas en famille ou entre amis, il est tout à fait possible d'y trouver de l'intimité pour un repas à deux, à la lumière des bougies. Goûté et approuvé par Thomas Troupin (Toma! ) Le restaurant Nouilles Fraîches est une petite pépite en plein coeur de la Cité ardente. En passant du côté de la rue de la Régence, on peut observer le chef à travers la fenêtre du restaurant: avec un peu de chance, il sera en pleine préparation des nouilles fraîches, à la manière traditionnelle chinoise. Pour une expérience à la fois gustative et visuelle, Thomas Troupin aime s'y rendre en famille, et apprécie la convivialité et la simplicité du lieu. "Je choisis souvent les nouilles au bouillon et au lard fumé. Jusqu'il y a peu, ils refusaient de vendre leurs plats à emporter, parce que les nouilles doivent être consommées dans les 15 minutes après la cuisson." Un gage de fraîcheur et d'authenticité que le chef du Toma aime retrouver, à un prix doux.Goûté et approuvé par Angelo Rosseel (La Durée) Autrefois chef dans l'établissement d'Angelo Rosseel, La Durée à Izeghem, Felix François a repris les rênes du bistrot jazzy de ses parents et y affirme son style, avec succès. "Les spécialités de Het Vliegend Tapijt sont incontestablement les vins naturels ainsi que les plats préparés avec des produits de saison issus de fournisseurs locaux que ce cuisinier aime revisiter dans des spécialités du coin, explique Angelo. Bien que l'intérieur du bistrot ait été modernisé, l'ambiance décontractée d'autrefois y a été conservée, y compris la musique." Angelo apprécie particulièrement la terrasse chaleureuse, qui donne un petit goût de Provence. Idéal pour "une chouette soirée en famille", résume-t-il. Goûté et approuvé par Philippe Heylen (EED) "J'adore la cuisine terre à terre du HOP gastrobar. Sans trop de chichis, Bram apporte beaucoup de saveur à des produits simples tout en créant des plats d'un excellent rapport qualité-prix", explique le chef louvaniste Philippe Heylen, qui officie à l'EED. Ce qui lui plaît vraiment? Le fait que les assiettes créatives se combinent à merveille avec les excellentes bières artisanales et les vins naturels faisant la réputation de HOP. "De plus, le menu varie régulièrement, si bien que je ne mange jamais deux fois la même chose et que j'aime revenir pour goûter les nouveautés", poursuit-il, soulignant que l'ambiance bon enfant qui règne dans l'établissement finit de le combler. Goûté et approuvé par Damien Gorjanec et François Schepens (Les Potes au feu) Une cuisine "très brute" et "sans fioritures": c'est ainsi que Damien Gorjanec et François Schepens décrivent les plats du Gril aux Herbes. La recette parfaite pour satisfaire les papilles des deux "potes" est très simple: "Un produit, une sauce, une garniture. On est un peu des fous de produits, alors, si la sauce est travaillée, si le produit est de qualité, ça nous rend heureux." La cuisine, ouverte au centre du restaurant, offre une proximité avec le chef qu'on ne trouve pas partout. "On discute beaucoup avec lui pendant le service. Il y a aussi une sélection incroyable de vins, exposée dans des vitrines tout autour, c'est très agréable à voir... On fait à 100% confiance à Evan, et c'est lui qui choisit nos plats, pour nous, à chaque fois. Mais le king crabe au beurre blanc nous a vraiment marqués." Même si le duo préfère y aller le midi avant le début de leur service, l'établissement propose un service le soir.Goûté et approuvé par Hoa Truong (BÚN) A la tête de la table vietnamienne gastronomique BÚN, à Anvers, Hoa Truong prend plaisir à aller manger chez Nage, "un délicieux restaurant de style bistrot français, dans un cadre moderne". "Le duo de choc aux manettes, Koen et Niki, travaille ses produits avec passion, explique la cheffe. Une visite vaut largement la peine, ne serait-ce que pour juger de leur coopération exceptionnelle." Et le résultat est évidemment à la hauteur des attentes: "Ils préparent de délicieux plats avec des ingrédients frais et locaux, accompagnés de fantastiques vins biologiques." L'intérieur a par ailleurs été rénové par le tandem rendant l'atmosphère "parfaite pour se sentir immédiatement à la maison". Goûté et approuvé par Nadine Zimmerman (Heritage) "Il y a quelques semaines, j'ai passé une excellente soirée au Souvenir, raconte Nadine Zimmerman du restaurant gantois Heritage. J'ai été époustouflée dès la première entrée, le flétan au concombre. Mais les plats suivants n'ont fait que monter en puissance. Mon préféré: une préparation à partir d'aubergine, avec une délicieuse saveur d'umami..." L'établissement met l'accent sur les plats à base de poissons et de légumes issus de la production locale et saisonnière. Leurs vins naturels sont également superbes, selon Nadine. Et de poursuivre: "Le personnel - du serveur au sommelier - n'est pas seulement extrêmement sympathique, il sait ce qu'il fait et vous pouvez tout lui demander."