Goûté et approuvé par Clara Putz (Kami)
...

"Ce petit café de quartier, à Saint-Gilles, remet au goût du jour les plats traditionnels belges. L'accueil chaleureux fait qu'on s'y sent particulièrement bien. C'est un peu comme un fast-food, mais dans un cadre moderne et c'est cela qui fait la particularité du lieu. Côté carte, ils servent par exemple des fricadelles, mais en faisant attention à la qualité de leurs produits. L'idée est de redorer l'image de la cuisine de notre pays. Ils préparent aussi des burgers, dont un au boudin blanc. Ma préférence va néanmoins à leurs croquettes aux crevettes. Elles sont carrément exceptionnelles." (NDLR: Fernand Obb vient de remporter pour la deuxième année consécutive le titre de Meilleure croquette aux crevettes de Bruxelles.)"C'est une adresse cachée mais pleine de charme. Dans une déco tout en bois, chaleureuse et lumineuse à la fois, Joana, la tenancière, propose de très bons cafés et des pâtisseries. Et elle m'apprend en plus des tas de choses sur la torréfaction des grains, leur extraction... L'endroit est petit mais authentique, enclavé dans une rue, avec un jardin. Il faut y goûter le semla, une spécialité suédoise à la cardamome, et l'extraordinaire brioche à la cannelle. J'y vais souvent après mon service, quand j'ai envie de me détendre, seul ou avec des amis. Depuis que j'ai découvert Fika, je ne m'en passe plus." "Cette table de la place de la Chapelle, en plein coeur de Bruxelles, propose une cuisine créative, mettant à l'honneur les plats de brasserie. Le chef utilise principalement des produits locaux et il y a un côté rassurant dans sa cuisine, qui fait la part belle à la tradition belge. Son vol-au-vent de poularde, par exemple, est très intéressant. Il est préparé à l'ancienne et rappelle celui qu'on pouvait manger chez nos grand-mères. Si certains jours, l'ambiance est calme, elle peut aussi devenir très festive. Cette adresse fait vraiment partie du paysage gastronomique authentique bruxellois." "Ce restaurant a bénéficié d'un bouche-à-oreille tonitruant. En général, j'y vais avec des amis ou pour des rendez-vous. C'est un endroit vivant avec une belle lumière et ce qu'on y sert est gourmand. J'apprécie le principe qui consiste à partager de petits plats. La créativité du chef me rappelle celle qu'on peut trouver dans des établissements de Londres, Paris ou même Copenhague, et l'équipe, jeune, dynamique et autodidacte, fait preuve de beaucoup d'inventivité. C'est un peu l'Art nouveau de la cuisine.""C'est un ami qui a repris le restaurant d'un chef français très réputé, Alain Troubat. L'ambiance y est feutrée, chic et sobre à la fois. Je conseille d'y goûter le foie gras en croûte de sel, absolument grandiose. Sinon, en période de chasse, ils servent également le lièvre à la Royale, une recette mythique de l'ancien patron. Des gens viennent de toute la Belgique pour le déguster. J'aime beaucoup leur rapport aux produits. Ils ont installé un tableau qui indique les aliments mis à l'honneur." "Ça fait des années que j'y vais, que ce soit avec ma famille ou pour des anniversaires. On y sert des plats authentiques qui reflètent l'esprit méditerranéen, tout comme dans mon établissement, qui est italien. Ce restaurant grec se base sur l'idée de partage (NDLR: avec une carte entièrement composée de mezze), on peut donc goûter à tout. En entrée, je conseille les oeufs à la crème de poisson blanc, le tarama. Ce qui fait la différence ici, c'est la légèreté des assiettes." "Si on visite le centre de Bruxelles, on passe d'office par la Grand-Place et les galeries Saint-Hubert. C'est là que se trouve la Taverne du Passage. Même si le quartier est touristique, j'adore cet endroit parce qu'il existe depuis très longtemps. Le cadre est totalement Art déco, avec des nappes en tissu et des serveurs habillés de vestes blanches à épaulettes dorées, comme des capitaines de navire. En ce qui concerne la cuisine, j'ai un souvenir ému d'une assiette de Saint-Jacques très simple avec un petit jus, et quelques légumes en dessous." Situé à quelques kilomètres de Liège, cette table propose une cuisine contemporaine et rassurante à base de produits locaux. Le but: mettre les artisans du terroir en avant. "Je me suis rendu deux fois dans cet établissement assez calme, en pleine campagne, ce qui permet d'échapper à la frénésie de la ville. L'équipe est restreinte et accueillante, et je connais le chef, avec qui j'ai déjà travaillé. J'aime sa manière d'assaisoner et de présenter les plats. Il utilise entre autres des écorces de bois ou de la mousse pour mettre en scène ses préparations. C'est une adresse en constante évolution, qui cherche toujours à s'améliorer." "J'y ai travaillé et c'est pour moi l'une des plus belles cuisines que je connaisse. Le chef a son propre style et met beaucoup de justesse dans ses plats. Son objectif n'est pas d'impressionner mais de rester fidèle à lui-même. Il accorde donc une attention toute particulière à l'excellence des produits qu'il utilise: il veille à la fraîcheur, à la qualité des réductions, des sauces... Ma préférence va à l'un de ses plats signature, les ravioles de homard servies avec un beurre de concombres et une confiture de tomates au basilic. Côté vins, le sommelier est formidable." "Tom Pauwelyn cuisine de façon intuitive, au feeling, et cela donne des plats particulièrement épurés, d'une grande évidence. Chez Alberte, l'ambiance est chaleureuse et détendue, que ce soit au bar ou à table. Le menu compte six à huit propositions, à partager entre convives, et change chaque semaine, pour rester fidèle aux produits du marché et aux saisons. Cette variété dans les mets, mais aussi les vins naturels servis, et le fait qu'on y soit bienvenu en famille, avec les enfants, font de chaque moment passé là une expérience réussie." "Ce restaurant est tenu par deux frères. L'un d'eux est parti en Thaïlande et en est tombé amoureux. C'est pourquoi il cuisine aujourd'hui des plats inspirés de là-bas. Leur philosophie, c'est que le goût prime toujours. Leur cuisine est très traditionnelle mais la décoration n'est pas du tout cliché. On ne va pas y voir des bouddhas ou des fleurs de lotus. J'adore leur Sai Oua, une saucisse de porc où la farce est travaillée avec des épices. Je suis très friand de ce genre de préparation. D'ailleurs, on va faire un pop-up ensemble fin septembre. Ils vont venir cuisiner dans notre établissement. On veut lancer ce genre d'événement et ce seront les premiers à le faire." La grande spécialité de 't Werftje, ce sont les croquettes aux crevettes de derrière les brise-lames. Le restaurant a trouvé place dans un ancien hangar tout rose, millésimé 1905 mais avec, à l'intérieur, une décoration entièrement repensée en 2015. Malgré un extérieur un peu brut de décoffrage, dès qu'on pousse la porte, on se retrouve en pleine ambiance de brasserie. Un vrai plaisir! "Dès que j'ai fini ma mise en place le jeudi soir, je vais au 't Werftje. C'est l'endroit idéal pour manger un bout, siroter une pinte et se détendre. Je suis un peu monomaniaque: je prends chaque fois une croquette aux crevettes - oui, on peut les commander à la pièce." Pas de carte ni de menu, mais un tableau noir qui aligne quelques suggestions de la mer. Réservation superflue.