Les passagers de Brussels Airlines n'ont plus droit aux magazines à bord des avions, mais ils peuvent télécharger un journal au choix sur leur smartphone ou tablette. Une économie de 115 tonnes annuelles dans les cieux. C'est déjà ça.