1. Parce que Tracy Chevalier est aussi l'auteure de La Jeune Fille à la perle (2000). Ce best-seller, vendu à 4 millions d'exemplaires, a donné lieu au magnifique film éponyme de Peter Webber (2003) avec Scarlett Johansson et Colin Firth.
...

1. Parce que Tracy Chevalier est aussi l'auteure de La Jeune Fille à la perle (2000). Ce best-seller, vendu à 4 millions d'exemplaires, a donné lieu au magnifique film éponyme de Peter Webber (2003) avec Scarlett Johansson et Colin Firth. 2. Parce que Tracy Chevalier renoue avec une ambiance à la Jane Austen, son écrivain préféré. Les paysages côtiers de Lyme Regis, dans l'ouest du Dorset, se prêtent parfaitement à cette histoire romantique qui se déroule au début du xixe siècle. L'auteure y ravive deux inconnues, balayées par l'histoire : Mary Anning et Elisabeth Philpot ont réellement existé ! 3. Parce que l'amitié féminine a ses secretsà Mary a été foudroyée quand elle était bébé. Aussi se devait-elle d'être différente. Son £il de lynx lui permet d'être une redoutable chercheuse de fossiles et d'ammonites. Une passion qu'elle communique à Elisabeth, citadine londonienne échouée dans ce coin perdu. La jeune femme et la vieille fille apprécient leurs promenades à la plage. Leur différence sociale s'efface face à " la curiosité pour des animaux d'un autre temps, qui leur ouvre une fenêtre sur le monde ". 4. Parce qu'il est question du libre arbitre. " Une vie de femme est toujours un compromis ", si ce n'est que les héroïnes de Tracy Chevalier prennent leur destin en main : " J'aime les personnalités décalées qui parviennent à repousser les limites. " Mary est traitée comme une " servante de fossiles ", alors même qu'elle réalise des découvertes fondamentales. Difficile de s'imposer dans une société scientifique, dominée par les hommes. 5. Parce que, l'air de rien, ce roman nous initie à un art méconnu, qui soulève des questions essentielles... " C'est à la fois étrange et inattendu de découvrir ces corps de pierre. Quel honneur de " rencontrer " ces animaux après des millions d'années. " L'époque de Mary et Elisabeth est confortée par la pensée biblique, " or les fossiles apportent une vision bien moins réconfortante de l'évolution ". Une situation qui fait écho à notre ère. L'homme serait-il menacé d'extinction ? Tracy Chevalier confesse : " Je ne pensais pas que mes descendants seraient concernés avant des années-lumière, mais les changements climatiques sont très inquiétants. " L'écriture peut dès lors être envisagée comme une trace. " J'aime l'idée qu'on puisse encore être lu dans cent ans, à condition que quelqu'un ramasse notre livre sur la plage (rires) ! " Kerenn Elkaïm Prodigieuses créatures, par Tracy Chevalier, Quai Voltaire/La Table Ronde, 380 pages.