Réputé pour former les futurs professionnels de la presse et de la communication, l'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales souffle cette année ses 60 bougies. Pour l'occasion, l'établissement a décidé de mettre à l'honneur le travail de soixante de ses anciens diplômés à travers l'expos...

Réputé pour former les futurs professionnels de la presse et de la communication, l'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales souffle cette année ses 60 bougies. Pour l'occasion, l'établissement a décidé de mettre à l'honneur le travail de soixante de ses anciens diplômés à travers l'exposition 60/60. Entièrement gratuite, elle présentera près de 300 oeuvres d'artistes, jadis ihecsiens et aujourd'hui reconnus sur la scène internationale pour être devenus de grands noms de la photographie. Parmi eux, Roger Job (photo), Manu Bonmariage ou encore Johan Lolos. L'événement, en collaboration avec la faculté d'architecture de l'ULB, amènera le visiteur à découvrir un panorama complet de la création contemporaine de ceux qui, auparavant, se tenaient eux aussi sur les bancs de l'école. L'objectif : témoigner d'une volonté commune d'instaurer un dialogue permanent entre théorie et pratique, mais aussi démontrer que, forts d'une formation transmise depuis 1958, " les étudiants atteignent des compétences communes tout en développant un parcours et un style personnels ". Fier de son enseignement, l'institut s'inscrit dans la philosophie de l'un des plus illustres photographes, qu'elle présente encore chaque année aux nouveaux venus. Celle d'Henri Cartier-Bresson, pour qui cet art " est un couperet qui dans l'éternité saisit l'instant qui l'a éblouie ".