En 1939, la commune de Søllerød, au nord de Copenhague, décide de se doter d'un hôtel de ville flambant neuf. Plutôt vernis, les pouvoirs publics locaux peuvent compter sur les talents de deux architectes de génie, Arne Jacobsen et son complice Flemming Lassen. Le duo va dessiner les plans du bâtiment ainsi que tout ce qui compose son intérieur : chaises, bureaux, lampes, textiles, poussant le détail jusqu'aux poignées de porte et aux cendriers. C'est ainsi que vit le jour le canapé Mayor, ou plutôt faudrait-il dire les canapés, puisqu'il en existait alors deux exemplaires : un pour le maire lui-même - d'où son nom - et un autre destiné à la salle d'attente des futurs mariés. Discret mais futuriste pour l'époque, le sofa marque un tournant dans la production d'Arne Jacobsen, qui entrera bientôt dans la phase la plus créative de sa carrière, et empilera les sièges à succès. Ce n'est qu'en 2013 que l'éditeur &Tradition réédite l'objet, conservant les caractéristiques du modèle original, reconnaissable à son dossier haut et droit, son piétement en bois et sa garniture en tissu parcourue de capitons. Des décennies après sa création, le meuble autrefois oublié, désormais iconique, connut ainsi un succès à retardement, et qui ne se dément pas, alors que nous célébrons aujourd'hui ses 80 ans.