Game of Thrones. Consternation à Laeken, en apprenant que Burger King a jugé amusant d'instrumentaliser notre bon roi Philippe pour promouvoir son arrivée en Belgique - mais dans un marché aussi saturé que ses graisses, qui a snobé McDo et se voit désorma...

Game of Thrones. Consternation à Laeken, en apprenant que Burger King a jugé amusant d'instrumentaliser notre bon roi Philippe pour promouvoir son arrivée en Belgique - mais dans un marché aussi saturé que ses graisses, qui a snobé McDo et se voit désormais inondé de " gourmet burgers ", pleins de bacon bio et de tranches d'avocats calibrées Insta, l'opération a l'air plutôt casse-gueule. Et c'est peut-être justement ce qui a poussé l'autoproclamé roi du burger à flirter avec le lèse-majesté, demandant à la population de choisir entre son souverain et son sandwich-phare, le whopper, avec des slogans comme " C'est pas lui qui vous cuira des frites " ou " Pointez-vous chez lui à 23h pour voir ". Magnanime, le Palais s'est jusqu'à présent contenté d'un bon froncement de sourcils - tentez donc la même blague en Thaïlande ou au Maroc - et mettra les bouchées doubles sur ses bonnes résolutions 2017, pour rappel " menus sains et haro sur le gluten ". Plus braves que jamais, les Belges ont donc gentiment calmé le jeu. Passe encore qu'un poids-lourd américain débarque avec ses gros sabots et bouscule notre monarchie comme le premier Monténégrin venu... tant qu'il ne s'avise pas de nous donner des leçons en matière de frite, sinon gare à l'incident diplomatique. M.N.