New York, mars 2013. Penélope Cruz face à son miroir incarne " l'actrice ". Pas une actrice parmi d'autres, non. A elle toute seule, elle est l'archétype glamour du mythe hollywoodien dans toute sa splendeur. Face à elle, un homme, boxeur de pellicule, mannequin dans la vraie vie. Il est argentin. Latin. Comme celui qui partage, hors caméra, le quotidien de la belle Espagnole. Les plans, ciselés par le réalisateur américain multi-oscarisé Rob Marshall, se répondent jusqu'au mimétisme parfois. Elle lève les bras, lui le poing. Sa cape à elle rappelle son peignoir de combat. Son smoking impeccable ne démérite pas devant sa robe noire au bustier brodé de jais signée Giambattista Valli. Séparées puis ensemble, leurs deux mains parées du même anneau noir se retrouvent et s'enlacent... Bienvenue dans les coulisses de la nouvelle campagne Lancôme qui réinvente ici une autre vision du romantisme pour son parfum Trésor. Là où, jusqu'ici, l'homme, plus rêvé que réel, était quasiment absent, on se trouve désormais en présence d'un partenaire viril, puissant sans être écrasant. Un alter ego triomphant.
...