Si dans l'inconscient collectif le fil est habituellement associé à la couture confectionnée au coin du feu, il est aujourd'hui mis à l'honneur pour son utilisation à des fins artistiques. Suit...

Si dans l'inconscient collectif le fil est habituellement associé à la couture confectionnée au coin du feu, il est aujourd'hui mis à l'honneur pour son utilisation à des fins artistiques. Suite au succès de sa première édition à l'Isle-sur-la-Sorgue, qui a réuni plus de 43 000 visiteurs en 2018, c'est au coeur de la capitale française que la Fondation Villa Datris présentera les créations d'une vingtaine d'artistes, faites de tissage et de tressage. Des années 60 à aujourd'hui, ils détournent ces procédés de leur emploi traditionnel pour mettre en lumière la symbolique première, le lien. En plus des nouvelles oeuvres entrées dans la collection, le public sera amené à découvrir une installation inédite réalisée par la plasticienne française Marinette Cueco.