MATTHIEU INGLESE 26 ans, Liège, DJ et designer visuel

" Enfant, je me passionnais déjà pour la musique et de là je me suis retrouvé à bosser dans les arts visuels. Les deux disciplines se rejoignent selon moi : une combinaison de son et d'image qui raconte une histoire. Il n'y a qu'un pas entre cette vie artistique et le mannequinat, qui fait lui aussi partie d'un univers créatif. Mais une pure vie d'artiste, ce n'est pas pour moi. Je vis avec ma copine et j'accorde beaucoup d'importance à une relation harmonieuse - je ne tiens pas à me prendre la tête à propos de l'argent ou de l'avenir. "
...

" Enfant, je me passionnais déjà pour la musique et de là je me suis retrouvé à bosser dans les arts visuels. Les deux disciplines se rejoignent selon moi : une combinaison de son et d'image qui raconte une histoire. Il n'y a qu'un pas entre cette vie artistique et le mannequinat, qui fait lui aussi partie d'un univers créatif. Mais une pure vie d'artiste, ce n'est pas pour moi. Je vis avec ma copine et j'accorde beaucoup d'importance à une relation harmonieuse - je ne tiens pas à me prendre la tête à propos de l'argent ou de l'avenir. " @matthieuinglese " J'ai toujours su que je voulais faire quelque chose de créatif. Avant d'étudier la photo, j'ai suivi une formation théâtrale à Londres. Mais finalement je me sentais plus à l'aise dans la photo documentaire, où je peux m'inscrire dans le récit autobiographique et l'intime. L'an dernier, j'ai pu montrer mon travail durant l'expo Hangar(t) à Knokke et dans des galeries comme Hangar, à Bruxelles, ou 59 Rivoli, à Paris. Je termine mon master en photo, puis je verrai quelles occasions se présenteront à moi. "@elisecrtn, elisecorten.be " J'ai mis un terme à mes études en design graphique pour me concentrer sur la musique. Je fais de la pop sombre et mélancolique, et j'écris les paroles, c'est plus sincère comme ça. Avec un coauteur, on a une autre perspective sur les choses, mais je ne suis de toute façon pas vite satisfaite. Il y a toujours quelque chose que j'aimerais pouvoir faire autrement ou mieux. Mes singles se succèdent rapidement sur les plates-formes digitales en ce moment car je veux atteindre un public le plus large possible et acquérir de l'expérience sur scène. " @muzakish " J'ai été repéré par une agence de mannequins à 19 ans. Peu de temps après, je me retrouvais à défiler à Paris pour Raf Simons, que je ne connaissais même pas à l'époque. Ce qui est agréable dans ce job, c'est qu'en tant que top, on se façonne une image qui va générer une réaction du public. C'est ce qui m'attire aussi dans la télévision ou le cinéma. J'ai été assistant-réalisateur pour la série Studio Tarara (VTM), ce qui m'a permis d'approcher de près ce milieu. Mais je ne veux pas précipiter les choses, je suis tranquillement ma route. " @jolandebouw " Etre mannequin, ça me plaît ! J'ai toujours aimé la mode et je suis un grand fan du créateur Rick Owens. Mais aujourd'hui, je me concentre sur la natation et les jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. Si j'atteins le top 10, en juillet prochain, au Championnat du monde en Corée, je serai qualifié. J'avoue que je ne suis pas encore préoccupé par ma vie après ma carrière sportive. Certains nagent encore à 30 ans, j'ai le temps de voir venir... " @logan_vanhuys " Je suis contre la routine. Un jour, je suis étudiante, le lendemain, je prends la pose pour un shooting dans un château, et en soirée et la nuit, je travaille à mi-temps dans un centre pour sans-abri et toxicomanes, à Anvers. Les récits de vie que l'on entend sont souvent violents et il faut arriver à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Mais on rit aussi beaucoup... En ce sens, le mannequinat n'est pas vraiment différent. Dans ce métier-là aussi, on doit être autonome, veiller à la bonne ambiance et user de son charisme. " @soetkinvanlook " Mon plus grand rêve serait de pouvoir vivre de mes dessins. Ils signifient beaucoup pour moi, ils sont ma vision du monde. Mais je suis réaliste : il y a beaucoup d'artistes qui méritent également qu'on s'intéresse à eux et travailler dans un musée ou comme professeur d'art me conviendrait aussi très bien. Vu mon statut de fille et mes origines marocaines, j'ai été élevée avec l'idée que tout ce que l'on fait a un impact sur l'honneur de sa famille... Mais je veux avant tout trouver une voie qui me rende heureuse. " @b.l.u.k.i.d. " Je n'ai jamais été passionné de vêtements mais j'aime le monde dans lequel je gravite en tant que modèle. C'est un univers bien moins prétentieux que je ne le craignais. Je rencontre des gens fascinants et je peux être vraiment moi-même. Sur un shooting comme celui-ci, je suis l'un des plus jeunes, mais cela ne me dérange pas car les plus âgés ont davantage d'expérience et peuvent donc m'apprendre des choses. Lors des prises de vue, on doit parfois attendre longtemps, j'en profite pour écouter ce que les autres racontent. " @_vanilla.rice_