Région bruxelloise Barge

33, boulevard d'Ypres
...

33, boulevard d'Ypres 1000 Bruxelles bargerestaurant.be Fermé dimanche, lundi et samedi midi Cinglé ? Oui un peu d'être allé se fourrer dans un quartier aussi éloigné des circuits habituels. C'est comme ça avec les têtes chercheuses et ceux qui font bouger les lignes : on les trouve où on ne les attend pas. Barbara Hoornaert et Grégoire Gillard forment un duo exemplaire qui a posé flacons et casseroles après avoir roulé sa bosse (Air du temps et compagnie). Avec bon goût, le tandem, qui se voit comme un " quatre mains humain ", a inventé une grammaire gastronomique, libre et pas prétentieuse. On en prend la mesure le temps d'un menu unique 5 services émaillé de produits locaux, de fermentations et autres sublimations mémorables. On a encore en bouche cette Tomate-crevettes revisitée à la faveur de crustacés dont la cuisson permettait de les manger non épluchés. Le tout cerné de tomates, de tagettes et relevé d'un jus lacto-fermenté. Menu 5 services à 55 euros. 17, rue de la Fauvette 1180 Bruxelles fauvette-restaurant.be Fermé dimanche et lundi, ainsi que mardi et mercredi midis Dans un décor beau comme une nature morte de Fragonard - l'alignement sur le mur des poêlons est imparable - Damien Bouchery crée la surprise à mi-chemin entre la tradition française et l'épure scandinave. A la fois bar à vins, dépôt où acheter le pain quotidien et restaurant en bonne et due forme, cette belle adresse a tout compris. Non seulement l'endroit ne se contente pas de casser les codes en cours - une fluidité inédite entre la salle et la cuisine -, il mise de plus sur des préparations ressuscitant un imaginaire gourmand cuivré et fumant : coq au vin, coquillages à la gueuze Cantillon, betteraves, anchois et groseilles... Le tout s'accompagne d'une mise en scène gourmande à l'envi : une imposante braisière posée sur une petite desserte depuis laquelle on garnit l'assiette. Une expérience qui renouvelle le plaisir d'être à table. Plats dès 24 euros. 1, avenue Salomé 1150 Bruxelles hau-restaurant.be Fermé mardi, mercredi et samedi midi La cuisine vietnamienne hissée vers ses sommets ? Cela se passe dans cette imposante maison blanche empreinte d'art de vivre. Au fourneau, Hau met à genoux, le temps d'un menu époustouflant composé de 5 entrées et 3 plats à partager. Du simple chips de crevette, dont le croquant est exemplaire, au porc épicé, en passant par un mémorable beignet de scampi (une des signatures du lieu), le dîneur succombe. Non content d'être un hommage dévoué à la gastronomie du sud-est asiatique, l'adresse se découvre comme une déclaration d'amour aux vignerons à travers une sélection impeccable de flacons, à l'instar du " Note di Rosso " sicilien d'Alessandro Viola. Menu à 38 euros.21, rue Dejoncker 1060 Bruxelles nenu.be Fermé dimanche et lundi L'" anh nhau " est un concept vietnamien qui invite les convives à se partager la nourriture. Nénu s'en inspire au fil d'une quinzaine de propositions qui envoient la distinction " entrée-plat " aux oubliettes de la gastronomie. Dans un décor cosy de briques nues, on commande selon ses envies, à raison de trois préparations par personne. Par exemple : des palourdes servies avec du lait de coco et du combava ; du boeuf maturé dressé avec de la citronnelle et du piment ; et pour terminer, de très iconoclastes nouilles udon accompagnées de saucisse italienne au fenouil. Sans oublier, des desserts redoutables. Vins éclairés, bières locales (Brasserie de L'Ermitage) et cocktails soignés. Petits plats entre 5,50 et 25 euros. 110, rue Tenbosch 1050 Bruxelles oldboyrestaurant.be Fermé le midi et dimanche En ouvrant Old Boy, John Prigogine et Xavier Chen ont mis le feu à Bruxelles. Logique, le duo a initié un nouveau goût du jour inconsciemment désiré par la capitale. Très fort. Du coup, l'adresse ne désemplit pas - on notera qu'il est désormais obligatoire de réserver. Ce succès, cette enseigne de poche, ouverte sur la cuisine, le doit à une carte marquée par les cuissons et les sauces traquées entre Bangkok et Taipei - deux villes qui condensent une partie des origines des deux associés. Plutôt que d'ânonner bêtement des recettes venues d'Asie, Alaang Wichaiphum, le chef exécutif, trace des azimuts imprévisibles et détonants entre les cuisines du monde. Le menu en témoigne qui, dans sa dernière version, aligne bao de porc braisé, beignet de pois chiche au curry rouge, taco au pho de boeuf, tagliatelles de courgettes sauce au piment rouge, ainsi que nouilles de patates douces au tofu fermenté. Terrible sélection de vins nature. Menu à 38 euros. 170, chaussée de Wavre 5030 Gembloux hors-champs.be Fermé samedi midi, lundi et mardi Cette vieille ferme a été retapée, avec chaleur, par Stefan Jacobs. Après une période nomade, ce jeune chef revient en force à Ernage où il s'amuse, notamment en construisant un four à pain de ses mains. Il y a une générosité folle, un travail inouï, derrière les assiettes de ce Hors-Champs qui explore tous les possibles culinaires. Le menu du soir se découvre 100% " surprise ". Il fait son miel des produits locaux tout en s'inspirant des cuisines du monde - voir la belle interprétation du kimchi. Côté vins : une carte courte mais affûtée. Menu 4 services à 55 euros. 1, rue du Pont Gotissart 1400 Nivelles Tél. : 067 37 07 77 Fermé dimanche, lundi et les midis Un comptoir sépare Florence D'Avino de la salle. La jeune femme, qui a été second au Bistrot de Jean-Phi à Mons, est au four et au moulin, elle qui cuisine tout en se chargeant du service, dans son restaurant de poche. Son imaginaire gourmand, c'est sa grand-mère qui l'a nourri. Modeste et géniale, cette cheffe le déploie dans une carte réduite - 3 entrées, 3 plats - et sans faux pas, à l'image de ses pattes de poulpe en persillade, voire de sa pluma iberica au coulis d'épinards. On note l'intéressante sélection de bières en provenance de Ça brasse pour moi. Suggestions dès 20 euros environ. 2b, rue Bossimé 5101 Loyers atelierdebossime.be Fermé dimanche soir Ludovic Van Ackere confirme le statut d'espoir de la gastronomie wallonne qu'il a longtemps porté sur ses épaules. Sa cuisine gastronomique issue du circuit court, à Namur, respire la maturité. Après avoir lancé plusieurs projets, le chef se recentre sur son restaurant, auquel il vient de donner un coup de neuf : une partie de la salle est logée dans une structure contemporaine qui ouvre le regard vers l'horizon. Côté cuisine, le menu 3 services reste un temps fort. A chaque plat, on est surpris par l'inventivité du Namurois qui n'a pas son pareil pour se renouveler, à l'image d'une variation autour du haddock, préparé gravlax, et décliné avec des petits pois, du céleri et de la livèche.Menu 3 services à 48 euros. 84, avenue du 10e de Ligne 6700 Arlon levictor.be Fermé dimanche et lundi En un an, Le Victor a confirmé les espoirs que l'on plaçait en lui. Cette enseigne en vue d'Arlon fait place à deux jeunes chefs vaillants, Jonathan Couvreur et Antoine Lacasse. Recruté par Clément Petitjean, de La Grappe d'or à Torgny, le duo anime cette néo-brasserie ayant pris ses quartiers dans l'ancien mess des officiers d'une caserne, et y alchimise les produits régionaux : magret de canard au miel d'Arlon, cassolette de petits-gris de l'Ourchet, assiette de mozzarella belge et crumble d'olive... Fauché ? L'adresse fait place à un " casse-croûte " proposant poke bowls et sandwichs. Menu 3 services à 37 euros. 23, rue Docteur Degavre 7880 Flobecq levieuxchateau.be Fermé du dimanche au mardi C'est au coeur du beau Pays des Collines que Tanguy De Turck étale son talent. Ce chef, qui se revendique éternel second de son grand-père, extrait le meilleur de sa région, entre les anciennes variétés de fruits d'Edmée Hooghe et le chocolat " bean to bar " de Cédric De Taeye. Son Vieux Château se loge dans les murs d'une demeure de 1620, entourée d'un jardin indiscipliné. Tableaux tout en texture, chaises feutrées de gris, tables en bois... Le décor met en confiance. Le menu du marché impressionne, lui, par ses audaces et sa qualité : salade de pommes de terre et petit lait ; rouget, moules, bouillabaisse et safran ; filet de porc, paprika, millet et origan. Sans oublier le dessert à base de pêche, chartreuse et curcuma. Menu 3 services à 37 euros. 1a, Vaartkom 3000 Louvain hopgastrobar.be Fermé dimanche A Louvain, le Vaartkom était, il y a quelque temps, un port de plaisance sans allure. Il est aujourd'hui un quartier bouillonnant. C'est dans ce décor que s'est installée la brasserie Hop, en février dernier, dans un espace baigné de lumière. L'adresse rend hommage au patrimoine gustatif de la ville, autant dans l'assiette que sur la riche carte des bières. Au menu, du léger et du frais, tels que les asperges, maquereau, pomme verte, radis et freekeh soufflé. Les desserts s'inscrivent dans la même lignée, notamment avec l'ananas grillé, gelée à la bière et mousse au chocolat blanc. Menu dès 40 euros. 32, Nieuwewandeling 9000 Gand rizoomgent.be Fermé dimanche et lundi D'abord bar à ramen pop-up baptisé Shibui, Rizoom s'est agrandi et est aujourd'hui un izakaya , l'équivalent japonais de la brasserie gastro. Au menu, des plats de haut vol et une liste de saké à faire tourner la tête. Derrière ce phénomène se cachent deux jeunes qui promettent, Yves Kerckhoffs et Giuseppi Gruwez. Ici, on déguste du calamar de la mer du Nord accompagné de champignons ; de la poitrine de canard marinée au miso ou encore du chou-fleur fumé. Côté dessert, le sorbet aux prunes fermentées et au sarrasin est imparable. " Table menu " à 50 euros. 138, Pylyserlaan 8670 Coxyde restaurant.willemhiele.be Fermé lundi et mardi Willem Hiele a transformé la maison de pêcheur de ses parents en un refuge pour amateurs de cuisine raffinée. Les légumes proviennent en partie du potager des lieux et de la ferme biologique du Monde des Mille Couleurs. De plus, en tant qu'ambassadeur de North Sea Chefs, l'homme s'assure que ses poissons soient issus de la pêche durable en mer du Nord. Quant à Shannah, la sommelière, elle sélectionne les vins avec pertinence et concocte avec plaisir une boisson non alcoolisée avec des produits du jardin. Menu 7 services à 125 euros.