1--Compagnon de fitness

Son nom. La Huawei GT 2 (199 euros)
...

Son nom. La Huawei GT 2 (199 euros) Ses particularités. Voici un traqueur d'activité dont la batterie affiche une autonomie de deux semaines environ, un avantage par rapport aux concurrentes, à recharger tous les deux à trois jours. Cette smartwatch offre un peu moins d'options d'entraînement que les autres modèles testés, mais elles sont plus détaillées. Ainsi, 13 entraînements de jogging différents sont disponibles. Le plus. L'accessoire est livré avec deux bracelets, l'un sportif, l'autre métallique. Il est beau et léger, et l'appli qui l'accompagne claire. Des fonctions telles que la lampe de poche et " trouver mon téléphone " sont pratiques. Le podomètre et la mesure du rythme cardiaque sont précis et les conseils de santé judicieux. Le moins. Cet appareil répond au souhait du sportif moyen mais n'est pas très perfectionné. Il permet de téléphoner et de recevoir des notifications, mais pour répondre à ses messages, il faut utiliser son téléphone. Et on ne peut pas y installer des applis tierces, du type Spotify ou Instagram. Pour la musique, il faut la sauvegarder sur sa montre pour l'écouter via Bluetooth. Fastidieux ! Son nom. La Samsung Galaxy Watch 3 (429 euros) Ses particularités. Cette smartwatch a des allures de montre classique. L'appareil surveille méticuleusement la santé et remplace les principales fonctions du téléphone. 120 sports d'intérieur et d'extérieur différents sont proposés. Le plus. Avec ses deux boutons et son cadran rotatif, la commande de la montre est un jeu d'enfant. La connexion au smartphone et aux oreillettes Bluetooth est aussi aisée. Après chaque jogging, l'objet fournit un aperçu des statistiques - vitesse, distance... - mais également de la qualité des mouvements. Il signale les douleurs musculaires et les techniques de course anormales, utile pour les sportifs sensibles aux blessures. Le moins. S'il est élégant, le bracelet en cuir n'est pas nécessairement pratique durant le sport. Pendant la muscu, la montre surveille parfaitement le rythme cardiaque, mais au cours d'un jogging, cette fonction a des ratés. Pour voir les statistiques en direct, il faut agiter le bras avec beaucoup d'enthousiasme pour que l'écran s'allume, un problème qui, espérons-le, devrait être résolu lors d'une future mise à jour du logiciel. Son nom. La Garmin Fenix 6X Pro Solar (899,99 euros) Ses particularités. Voici une smartwatch pour les accros au sport, qui aiment la grande aventure. La batterie a une autonomie de deux semaines. Et grâce à la lentille spéciale, dotée de la technologie Solar Charging, l'autonomie de la batterie est prolongée lorsque la montre est exposée au soleil. Ce modèle multisport permet de recevoir des notifications depuis son smartphone, donne accès au Wi-Fi, à ses applis musicales, à une fonction GPS et à des cartes préchargées. Il est même possible d'effectuer des paiements via Garmin Pay. Le plus. C'est une montre d'entraînement idéale. Non seulement la fréquence cardiaque y est consignée (même sous l'eau), mais également la consommation maximale d'oxygène, la saturation sanguine en oxygène, le niveau de stress et les temps de sommeil. De quoi optimiser les réserves d'énergie de son corps en fonction de toutes ces données.Le moins. L'objet affiche une apparence très robuste et a le look peu subtil d'une montre de sport. Les fonctions intelligentes sont limitées, pourtant leur maîtrise requiert un peu d'étude.