Qui ?

Peintre et surtout graveur, Damien Deroubaix est né à Lille en 1972. Son travail est présent dans plusieurs grandes collections françaises : Centre Pompidou, Musée d'Art moderne, MAMC Strasbourg, FRAC Midi-Pyrénées ou encore, en version plus internationale, au MoMA de New York. Durant ses années d'apprentissage, l'hom...

Peintre et surtout graveur, Damien Deroubaix est né à Lille en 1972. Son travail est présent dans plusieurs grandes collections françaises : Centre Pompidou, Musée d'Art moderne, MAMC Strasbourg, FRAC Midi-Pyrénées ou encore, en version plus internationale, au MoMA de New York. Durant ses années d'apprentissage, l'homme a été marqué par l'Allemagne, des maîtres anciens - Grünewald, Holbein, Dürer... - aux signatures contemporaines - Richter, Baselitz. Cette influence germanique traverse une oeuvre qui met en scène des figures récurrentes façon squelettes, spectres, mutants et autres corps hybrides. Hier vloekt men niet (Ici on ne jure pas) donne à voir une centaine d'estampes dialoguant avec des oeuvres de la collection ainsi qu'avec des gravures historiques - Dürer, Ensor, Picasso - retenues par l'intéressé. Le titre, qui fait allusion aux cafés d'autrefois où cette phrase pointait l'ubiquité de Dieu, est à comprendre comme " un pied de nez à notre société actuelle, dont les dieux, tout aussi puissants, portent désormais les noms de Facebook, Instagram et autres réseaux sociaux à l'affût des replis les plus intimes de nos vies. " Pour découvrir une oeuvre savante qui est à la fois imbibée de citations tirées de l'histoire de l'art - des images primitives au Guernica de Picasso, en passant par des références actuelles - et infusée à la littérature, au cinéma et à la musique.