Elle a découvert Jackie Kennedy dans les magazines que lisait sa mère. Elle a adoré Catherine Deneuve dans Le dernier métro ou dans Le sauvage, qui lui a d'ailleurs inspiré le thème Africain Saharienne de ses prochains modèles. Stupéfaite par le charisme de certaines silhouettes et l'attraction qu'elles provoquaient à ses yeux, Carolina Ritz a ressenti l'élégance comme un art et elle s'est fait son cinéma. Cette ancienne de Petit Bateau voit la vie comme une gigantesque pièce de théâtre. Son poste de commerciale était un rôle qu'elle jouait par coeur et qui lui convenait à l'époque, mais elle refoulait ses idées, ses envies... Paradoxalement, la naissance de son troisième enfant lui a donné la matrice où ériger son obsession. Une feuille, des flashs, une idée, et ses...