L'implication de l'équipe des Ardentes au Mithra Jazz, à Liège, n'est pas étrangère au casting de cette édition, soit l'americana de Howe Gelb (photo) ou le blues de Jack Broadbent et de Bror Gunnar Jansson, incarnation ...

L'implication de l'équipe des Ardentes au Mithra Jazz, à Liège, n'est pas étrangère au casting de cette édition, soit l'americana de Howe Gelb (photo) ou le blues de Jack Broadbent et de Bror Gunnar Jansson, incarnation scandinave des délires mississipiens. Tout aussi significative est la façon dont le jazz, terme générique, est aujourd'hui considéré de manière transversale, que ce soit par les jeunes chiens fous de Dans Dans ou la double affiche britannique de Yussef Kamaal et The Comet Is Coming. Même si un versant moderne de la traditionapparaît toujours au festival liégeois - certainement au concert de Dee Dee Bridgewater et de sa fille China Moses -, le jazz 2017 reste une musique poreuse aux sonorités contemporaines. Pour preuve, la venue du pianiste huttois-parisien Eric Legnini, à la tête de Waxx Up, trio instrumentiste de haut vol boosté par la vocaliste Natalie Williams dans la tradition funky-soul des seventies américaines. Monsieur Trump appréciera le passage de frontières. Festival international Mithra Jazz, du 11 au 13 mai en divers lieux à Liège. www.jazzaliege.be PH.C.