" Sale pute ", " Je te conchie, tu me fais vomir ", " T'as sucé qui ? ", " Ferme ta gueule, connasse ". Ces insultes sont une infime partie des milliers que j'ai reçues depuis quelques années. Je ne pensais pas que ça arriverait mais je m'y suis habituée. J'ai compris que ces inconnus - il s'agit à 99 % d'hommes - ne s'acharnaient pas sur ce que je suis, vu qu'ils n'en savent rien, mais sur ce que je représente à leurs yeu...