" Cool, et c'est aussi interdit aux chiens et aux Italiens ? "

Tant de haine, alors que je me réjouis d'un moment de calme dans un hôtel réservé aux adultes (et dont les chiens sont bannis, en effet). Discrimination ! Que fait la Ligue des droits de l'Homme ?

Que ce soit clair, le concept d'enfant est super. Je n'empêche personne d'en avoir et de les emmener en vacances. Accessoirement, ils paieront aussi nos pensions, donc j'insiste, je n'ai rien contre eux. Mais c'est possible, deux jours par an, de somnoler au bord d'une piscine dans laquelle personne ne s'égosille ? Ça ne veut pas dire qu'on milite pour la stérilisation forcée de toutes les femmes en âge de procréer et pour l'euthanasie de tous les mineurs. Ça signifie qu'on est fatigué.

On me soutient : " C'est dangereux d'interdire des lieux à certaines personnes. " Essayez d'emmener votre nourrisson en boîte de nuit et on en reparle, O.K. ? " Un adulte aussi, ça fait du bruit. " Oui. Surtout quand ça marche sur une brique Lego. " Un gosse bien éduqué ne crie pas. " Ah tenez. Et on donne quel genre d'éducation à un bébé qui fait ses dents pour qu'il souffre en silence ?

Alors certes, certains êtres de petite taille seraient sans doute plus agréables à fréquenter s'ils étaient mieux cadrés. Mais prenez ce garçon qui a passé cinq heures d'affilée à hurler en ouvrant et fermant frénétiquement la tablette dans mon wagon de T.G.V. Quand l'éducation coule sur le corps du marmot comme si on l'avait huilé, parfois, je me dis, un bon exorcisme... Oui, même si le môme ne vomit pas vert en proférant des insanités. Oui, même si c'est juste parce qu'il fait du tricycle dans le couloir de l'hôtel.

Sur ce, je souhaite une bonne rentrée à tous les kids et leurs cordes vocales. Moi je finis ma sieste sous l'olivier, en paix.

PAR FLORENCE HAINAUT