L'air de rien, depuis sa création en 2013 par le label Vuitton, la collection Travel Book a déjà fait un sacré bout de chemin, entre Rome, Prague, Paris, l'Arctique, Cuba, l'île de Pâques ou même la Route 66. Le concept reste d'une formidable élégance esthétique : pour chaque destination, c'est un artiste différent qui laisse s'exprimer ses impressions, remplissant les pages d'une inspirante invitation au voyage. A chaque...

L'air de rien, depuis sa création en 2013 par le label Vuitton, la collection Travel Book a déjà fait un sacré bout de chemin, entre Rome, Prague, Paris, l'Arctique, Cuba, l'île de Pâques ou même la Route 66. Le concept reste d'une formidable élégance esthétique : pour chaque destination, c'est un artiste différent qui laisse s'exprimer ses impressions, remplissant les pages d'une inspirante invitation au voyage. A chaque nouveauté, on ouvre grands les yeux. Et inévitablement, on est emporté par un flot d'ambiances crayonnées, peintes ou photographiées, en s'imprégnant d'un style artistique posant un regard (forcément) unique sur un lieu évident ou méconnu. En ce printemps, deux villes rejoignent le catalogue : l'intemporelle Los Angeles et la fascinante Séoul. Pour s'immerger dans la cité californienne, c'est le dessinateur espagnol Javier Mariscal qui a été sollicité. L'artiste n'est pas seulement réputé pour ses BD influencées par la culture underground US : il a également signé des affiches de films (dont celle de Los Amantes Pasajeros pour Pedro Almodóvar), coréalisé le long-métrage d'animation Chico & Rita nominé aux Oscars en 2012, créé de nombreuses couvertures du magazine The New Yorker et même imaginé la mascotte des jeux Olympiques de Barcelone de 1992. Un touche-à-tout, qui a ici opté pour un trait vintage surlignant les lumières éclatantes de la cité des Anges, ses vieilles voitures, ses palmiers et son incurable cool attitude. Autre livre, autre ambiance : la métropole coréenne a été confiée au studio Icinori, géré par Mayumi Otero et Raphaël Urwiller, diplômés de l'école supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg et illustrateurs régulièrement imprimés dans Le Monde, Les Inrockuptibles ou Forbes. A quatre mains, le tandem capture l'énergie organique de Séoul en sublimant ses coutumes, ses rues grouillantes, ses arts scéniques ou ses adresses street food, en mélangeant aussi bien les formes muralistes que cubistes. Un bijou de méticulosité, à feuilleter, lui aussi, comme un petit musée de papier ultraraffiné...