Leur construction aura nécessité la collaboration de trente-cinq entreprises et les efforts de 250 personnes. Après trois ans de dur labeur, ce 21 mars marque l'inauguration de six fontaines visant à rendre au célèbre carrefour de Paris, le rond-point des Champs-Elysées...

Leur construction aura nécessité la collaboration de trente-cinq entreprises et les efforts de 250 personnes. Après trois ans de dur labeur, ce 21 mars marque l'inauguration de six fontaines visant à rendre au célèbre carrefour de Paris, le rond-point des Champs-Elysées, sa beauté d'antan. Le projet, mené par les frères Bouroullec, les deux designers bretons réputés pour leur audace dans le mobilier, s'illustre par sa poésie et sa légèreté, apportant une touche de modernité au paysage le plus historique de la capitale. A sec depuis plus de vingt ans, ces bassins ont pourtant une longue histoire : à l'origine créés en 1863 par l'ingénieur Alphand, ils ont régulièrement été réinventés au fil du temps. Mais détériorés par celui-ci, ils n'avaient pas résisté aux manifestations de joie des supporters d'une équipe de France victorieuse, lors de la Coupe du monde en 1998. Rendant justice à son surnom de Ville lumière, c'est la première fois que du cristal est utilisé pour une installation permanente, " nous avons voulu produire du merveilleux subtil, pas grossier, sans recherche de spectaculaire ", explique Ronan Bouroullec. Si Paris compte déjà plus de 200 fontaines, les dernières venues commencent leur lente rotation dès le premier jour de printemps. Le tout dans une symphonie de reflets du ciel et de la rue, de jour comme de nuit.