1 - Paulette Van Hacht et Catherine De Vil

Parce qu'elle n'avait pas envie de se contenter de marcher dans les pas de sa maman Catherine De Vil, architecte d'intérieur, Paulette Van Hacht a pris la décision il y a quelques années d'ouvrir sa propre boutique. Un choix judicieux s'il faut en croire l'enthousiasme suscité par Paulette in 't Stad auprès des amateurs de vintage d'Anvers et d'ailleurs. C'est que Paulette a notamment pu compter sur l'oeil maternel aiguisé: "Je prends beaucoup de plaisir à échanger avec elle sur mes idées, confie Paulette. Mais aussi sur ce qu...

Parce qu'elle n'avait pas envie de se contenter de marcher dans les pas de sa maman Catherine De Vil, architecte d'intérieur, Paulette Van Hacht a pris la décision il y a quelques années d'ouvrir sa propre boutique. Un choix judicieux s'il faut en croire l'enthousiasme suscité par Paulette in 't Stad auprès des amateurs de vintage d'Anvers et d'ailleurs. C'est que Paulette a notamment pu compter sur l'oeil maternel aiguisé: "Je prends beaucoup de plaisir à échanger avec elle sur mes idées, confie Paulette. Mais aussi sur ce que j'aimerais proposer en boutique: c'est comme ça qu'on a eu l'idée de créer certains objets ensemble." Leur label May I Come In était né. "On se concentre sur le plaisir que peuvent procurer les petites choses, en commençant par une ligne de rideaux fabriqués à la main par une ONG fairtrade en Inde, et désormais aussi une collection de céramiques peintes à la main, aux dessins inspirés par mes voyages." Dans le viseur de ce pétillant duo mère-fille: abat-jour et tables d'appoint. En attendant, la collection existante se shoppe, évidemment, chez Paulette in 't Stad. mayicomein.be Il y a deux ans, au Salone del Mobile de Milan, l'équipe de la marque d'ameublement et de décoration Svenskt Tenn a rencontré le designer d'intérieur Jean-Philippe Demeyer. Directement, les Suédois ont craqué pour les créations du Belge. C'est pourquoi, cette année, ils lancent ensemble une collection d'accessoires de maison, composée d'une série limitée de coussins, ainsi que de plateaux et textiles qui finiront dans la collection permanente. "Pour les premiers, nous avons travaillé avec les surplus de Svenskt Tenn, mais les finitions sont faites avec des franges de chez nous, explique Jean-Philippe Demeyer. Ce sont des coussins de couture, donc des pièces uniques." La magie de l'artisanat noir-jaune-rouge avec une touche nordique. A partir de 59 euros, svenskttenn.se Pour sa dernière collaboration, le label suédois Hem a fait appel à la designer néerlandaise Sabine Marcelis, dont le penchant pour les sucreries est une source d'inspiration sans fin et a mis l'eau à la bouche du CEO de Hem, Petrus Palmér. C'est en effet en apercevant un modèle unique de pouf aux courbes de donut dans une boutique milanaise que ce dernier a eu l'idée de proposer à Sabine de dessiner une ligne dont les formes évoquent sans surprise la pâtisserie favorite d'Homer Simpson, le chic en prime. Un défi technique relevé avec maîtrise, chaque pouf étant réalisé sans couture pour mettre en avant la pureté du modèle. Une assise sweet au possible qui répond au doux nom de Boa et est disponible en 3 coloris. 1 240 euros, en précommande sur hem.com