Il fait partie de ces pays que peu arrivent à situer sur une mappemonde. Coincé entre le vaste Mexique et le Guatemala, le Belize est trois fois plus petit que la Belgique. Loin des grandes routes aériennes ou terrestres, c'est un incroyable melting-pot d'ethnies, à l'atmosphère parfois surannée, très caraïbe, pas loin des films de flibustiers. Car ses côtes barrées d'immenses récifs et d'une myriade d'îlots recouverts de mangrove - les cayes - ont longtemps été infestées de pirates. Jusqu'au jour où les Anglais y mettent de l'ordre et fondent le Honduras britannique, récoltant le bois d'acajou et cultivant la canne à sucre. Devenu Belize depuis son indépendance en 1981, il est aujourd'hui le seul Etat d'Amérique centrale à conserver l'anglais comme langue officielle. Même si, dans la réalité, les gens parlent plutôt un " broken english " mâtiné de créole, d'autres l'espagnol, le bas allemand et bien sûr les anciennes langues mayas.
...