Il est des parcours qui font rêver tant ils semblent cousus de fils d'or. Celui de Julien Escot est de ceux-là, la chance et le talent ayant uni leur force pour faire de ce jeune Français timide le lauréat 2012 du Grand Prix Havana Club, l'une des plus prestigieuses récompenses dans le secteur de la mixologie, à l'échelle planétaire. L'histoire commence pourtant assez mal. Alors qu'il patauge dans ses études secondaires, le futur champion du cocktail décide de s'orienter vers une formation professionnelle et s'inscrit à l'école hôtelière de Sète, s'imaginant déjà maître d'hôtel chez Maxim's, à Paris. Après deux ans en restauration, il postule dans la section " barman " et se voit refusé, ses connaissances en matière d'oenologie étant insuffisantes... Comble de l'histoire, il a depuis été appelé pour devenir professeur dans cette même classe ! Il trouvera néanmoins, à l'époque, un autre établissement pour acquérir les bases de la discipline. Stagiaire au Club Med puis au Martinez, à Cannes, il finira par se faire engager à l'hôtel Cap-Eden-Roc d'Antibes, ...