Les avis sont partagés ! D'un côté, leurs défenseurs préconisent une protection solaire toute l'année quitte, pour éviter le layering, à opter pour un soin visage contenant un SPF. Les autres s'inquiètent des effets néfastes des f...

Les avis sont partagés ! D'un côté, leurs défenseurs préconisent une protection solaire toute l'année quitte, pour éviter le layering, à opter pour un soin visage contenant un SPF. Les autres s'inquiètent des effets néfastes des filtres chimiques à long terme. Certains leur reprochent de contenir des substances potentiellement allergènes, voire d'être des perturbateurs endocriniens. Une hypothèse peu probable chez l'homme, qui risque en revanche avec certitude de développer un mélanome malin s'il s'expose sans protection. Quant aux filtres minéraux, leurs détracteurs s'inquiètent de la présence éventuelle de nanoparticules pénétrant dans les cellules. Là encore une supposition loin d'être démontrée. Comme toujours, l'excès nuit en tout. Contre les dangers du soleil, la crème ne devrait d'ailleurs arriver qu'après la recherche d'ombre, les vêtements couvrants et l'absence d'exposition entre midi et 16 heures. Reste l'impact sur l'environnement, marin notamment. Une thématique à laquelle les labels sont sensibilisés, comme Biotherm qui lance une gamme à base de filtres écoresponsables, sans compromis sur la qualité de la protection.