Quelques semaines après Jeff Koons et son bouquet de tulipes controversé, c'est au tour d'Arne Quinze de venir déposer une oeuvre fleurie à Paris. Ce 20 novembre, la maire Anne Hidalgo a inauguré sa sculpture monumentale baptisée The Beautiful Dreamer, au coeur du parc des expositions de la Porte de Versailles. C'est la première fois que l'homme installe une oeuvre permanente sur le sol français. L'intention affichée de l'artiste flamand est de " capturer la beauté de la nature et la ramener en ville pour nous rappeler sa diversité fascinante " et rétablir un " dialogue ". Organique, chatoyant, l'opus perché sur un socle léger est semblable à un bouquet façonné dans du papier ou de la dentelle par les mains d'un géant avant d'être aérographé. Formé de divers métaux coulés dans le bronze et d'éléments en pierre naturelle, le " Rêveur " est visible à proximité du nouveau pavillon 6 de cet immense centre d'exposition et d'affaires du sud de Paris qui ambitionne de se transformer en désirable espace ouvert sur la ville d'ici 2024 (et les JO). Arne Quinze n'est pas le seul Belge impliqué dans cette métamorphose puisque Jean-Michel Wilmotte est l'un des architectes en charge de la mue.