Dressr

Qui? Durant des années, Caroline Cecile Baeten a cherché un moyen de combiner son amour de la mode, son souci de la planète et son sens de l'entreprise. Aujourd'hui, elle est fière de présenter son bébé: Dressr.
...

Qui? Durant des années, Caroline Cecile Baeten a cherché un moyen de combiner son amour de la mode, son souci de la planète et son sens de l'entreprise. Aujourd'hui, elle est fière de présenter son bébé: Dressr. Quoi? Il s'agit d'une plate-forme numérique de vêtements où l'on peut s'abonner à des marques belges. Selon la formule, on emprunte deux à quatre pièces par mois. Pourquoi? "Je désirais créer quelque chose qui change l'industrie de la mode de manière positive, explique Caroline Cecile. Les clients gardent les pièces pendant au moins 25 jours avant de pouvoir les changer. De cette manière, nous réduisons les transports - et donc les émissions de CO2." A partir de 39 euros par mois, dressr.be Qui? A la fin du mois, la griffe Essentiel Antwerp lancera un service unique de location afin de rendre ses collections accessibles à tous. Pour ce faire, le label s'associe à Samsung Airdresser. Quoi? Des robes de cocktail aux couleurs vives et des tissus satinés seront à l'honneur dans la nouvelle capsule Dress to impress que la griffe sort pour le lancement de son projet. Comment? La marque loue les robes dans ses quatre boutiques en Belgique mais aussi en ligne. Pour les prochains mariages, fêtes et événements en plein air, on pourra emprunter une tenue pour quatre jours. Celle-ci sera ensuite rafraîchie dans la boutique à l'aide du Samsung Airdresser, avant d'être remise en circulation. Du 27 mai au 1er juillet, essentiel-antwerp.com