Depuis qu'elle a quitté son ancrage de la Verlatstraat pour un imposant espace situé à l'extrémité sud d'Anvers - on se trouve ici plus bas que le Musée de la Photographie - la Tim Van Laere Gallery passe les vitesses de sa programmation sans penser à rétrograder. A tel point que l'on ne peut que recommander d'effectuer le plus ou moins grand saut de puce qui sépare Bruxel...

Depuis qu'elle a quitté son ancrage de la Verlatstraat pour un imposant espace situé à l'extrémité sud d'Anvers - on se trouve ici plus bas que le Musée de la Photographie - la Tim Van Laere Gallery passe les vitesses de sa programmation sans penser à rétrograder. A tel point que l'on ne peut que recommander d'effectuer le plus ou moins grand saut de puce qui sépare Bruxelles, ou toute autre ville du sud du pays, de la cité sur l'Escaut. Après l'imparable exposition consacrée au nouveau travail cinématographique de Rinus Van de Velde, cette structure aux dimensions quasi muséales - pour rappel, 1000 m2, soit cinq fois la taille de la galerie précédente - fait place à un " group show " dont le casting allèche. Ce n'est pas tant le fait que la proposition panache les différents médiums - peinture, sculpture et photographie - qui plaît... mais surtout le mélange judicieux opéré entre compagnons de longue date de la galerie - Adrian Ghenie, Kati Heck, Jonathan Meese, Tal R ou Ed Templeton - et nouveaux venus au générique - Bram Demunter et Daniel Richter. Le tout pour un résultat qui n'a rien d'éclaté. Côté valeurs sûres, on pointe le travail pictural de Tal R dont les compositions faussement simples rappellent à certains égards Matisse. On aime la palette ludique et l'imagerie apaisée de cet artiste basé à Copenhague. Côté nouvelles recrues, c'est le prometteur Bram Demunter (photo) que l'on retient avant tout. Ce peintre belge revendique une iconographie panachant références modernes et prémodernes. Ses tableaux qui parlent du lien entre l'homme et l'environnement évoquent de nombreuses signatures prestigieuses ayant émaillé l'histoire de l'art (Gerard David, James Ensor, Henry Darger ou encore Rogier Van der Weyden).