Ses images parlent d'elle, elle l'a toujours dit. Reconnaissant ce mariage intense de l'inconscient, des sensations, de l'émotion, de la lumière et de son contraire....

Ses images parlent d'elle, elle l'a toujours dit. Reconnaissant ce mariage intense de l'inconscient, des sensations, de l'émotion, de la lumière et de son contraire. Depuis 1968, Sarah Moon photographie. D'abord pour la presse avant-gardiste ou pour Biba et Cacharel, puis pour elle, en un travail personnel fait d'évanescence et d'incertain où le temps fait son oeuvre. La Ville de Milan, Giorgio Armani et Carla Sozzani lui rendent hommage en deux expositions conçues avec son concours. From One Season to Another à l'Armani/Silos et Time at Work à la Fondation Sozzani disent en 170 et en 90 photos l'aura de cette grande dame, l'adjectif n'est pas usurpé.