L'un des plus illustres designers de luminaires s'en est allé. Au milieu des années 60, ce fils de pêcheur avait fondé son studio, Design M, après avoir bourlingué entre l'Europe et les Etats-Unis. Entrepreneur autodidacte, Ingo Maurer fait alors preuve d'une liberté qui contribue à donner un nouveau souffle au secteur, notamment en travaillant sur l'expression la plus dépouillée de l'éclairage contemporain : l'ampoule à incandescence, selon lui le " lien parfait entre la technique et la poésie ", qu'il gardait visible dans nombre de ses créations - voir son angélique Lucellino (photo). Adepte du coup d'éclat et des associations extraordinaires, dont le pouvoir d'évocation parvenait à la fois à piquer l'intérêt des profanes et enthousiasmer les experts, il réalise des installations grandioses dans le monde entier, et voit ses pièces emblématiques exposées dans les plus grands musées. Coutumier des présentations spectaculaires, dont les mises en scène sublimaient l'effet wow de ses lampes et suspensions, son nom continuait d'être présent dans les grands événements internationaux mais, l'âge avançant, il avait décidé de se mettre en retrait, progressivement. Il nous a quittés ce 22 octobre à Munich, entouré des siens, à l'âge de 87 ans.