1984. Katrin Wouters et Karen Hendrix se sont rencontrées sur les bancs de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers, section Orfèvrerie, et se sont découvert un même émerveillement pour la nature, le surréalisme, l'or et l'argent. Trente-cinq ans plus tard, leur duo inextricable invente toujours des bijoux sin...

1984. Katrin Wouters et Karen Hendrix se sont rencontrées sur les bancs de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers, section Orfèvrerie, et se sont découvert un même émerveillement pour la nature, le surréalisme, l'or et l'argent. Trente-cinq ans plus tard, leur duo inextricable invente toujours des bijoux singuliers baptisés de leurs noms liés par une élégante esperluette. 1989. Carine Gilson, diplômée de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers, rachète un atelier bruxellois spécialisé dans la lingerie. Elle qui fait tout à l'instinct est simplement tombée amoureuse d'un savoir-faire, de la dentelle de Calais, de la soie lyonnaise. Depuis trente ans, elle tisse sa marque à son nom et crée de la lingerie couture, des robes de mariée et grand soir d'un raffinement extrême. 1999. Inge Onsea et Esfan Eghtessadi lancent une collection de tee-shirts forts de leurs expériences mises joyeusement en commun - elle est mannequin et connaît l'Inde sur le bout des doigts, ses couleurs et sa façon de les marier, il est le fils de la créatrice Nicole Cadine. Deux décennies qu'ils signent des collections Femme et Homme saisissant parfaitement l'air du temps. 2009. Les frères Jan et Patrick Olyslager, fils des fondateurs de Morrison, marque anversoise spécialisée dans le tricot, trouvent le nom qu'il faut pour leur label de maille, bon sang ne saurait mentir. Ce sera Howlin', pour " malodorant " en argot écossais. Depuis dix ans, avec un sens inégalé de la hype, ils donnent leurs lettres de noblesse au shetland écossais et aux collab' inspirées.