À lire le paragraphe con-sacré au bandana dans l'irrésistible Comment rester chic en toutes circonstances de Gonzague Dupleix, il semblait que l'auteur avait signé l'arrêt de mort stylistique de cet accessoire, lui conférant pour unique rôle acceptable celui d'enlever le sable des pieds au retour de la plage. Il vient pourtant de refaire une apparition remarquée sur les podiums, tantôt noué aux poignets ou au creux du cou, tantôt glissé entre les passants de la ceinture d'un pantalon ou la hanse d'un ...