Le biopic a le vent en poupe, a fortiori quand il s'agit pour le cinéma d'évoquer des destins politiques. C'est qu'on y trouve un vivier quasi inépuisable de parcours fascinants, au point que certains dépassent ce que les scénaristes oseraient coucher sur papier s'ils avaient à inventer leurs personnages. Pourtant, tant dans la réalité qu'à l'écran, et malgré quelques mécanismes mis en place pour y remédier, la faible présence féminine dans les sphères du pouvoir reste une évidence. Parce qu'elles sont trop peu nombreuses à tenir la caméra, la plume ou le micro ? Sans aucu...