Le temps d'un week-end d'avril dernier, ils ont quitté leur atelier de maroquinerie de Romans-sur-Isère pour Hyères, sa villa Noailles et son 34e Festival international de mode, de photographie et d'accessoires de mode. Avec, dans leurs bagages, leurs sacs, cabas, portefeuille et leur première collection de souliers Homme. Quentin Barralon et Dorian Cayol y concouraient avec leur label Mains d'oeuvre et tout ce qu'il suppose d'inventivité, de technicité, de patience et d'exigence. Car les deux jeunes gens, depuis trois ans, se sont unis pour dessiner, développer et fabriquer une ligne de maroquinerie et aujourd'hui de chaussures en cuir dans la plus belle et grande tradition de ce berceau des tanneurs et des façonniers qu'ils connaissent pour y être nés et l'avoir fréquenté assidûment. Ils se sont en effet rencontrés chez Clergerie, ont décidé de voler de leurs propres ailes, ne pas se plier aux compromis, être " partisans d'une esthétique discrète " et " maîtriser l'intégralité du processus ". Comme ils ont raison. La beauté de leur geste leur a valu la mention spéciale du jury et le compagnonnage de la maison Massaro, l'un des Métiers d'Art de Chanel. Les héritiers ont de l'avenir.

www.mainsdoeuvre.fr