Les mois de confinement conjugués au port du masque ont bousculé pour longtemps nos habitudes beauté. Le maquillage superstar des jeunes générations a cédé la place aux soins visage,...

Les mois de confinement conjugués au port du masque ont bousculé pour longtemps nos habitudes beauté. Le maquillage superstar des jeunes générations a cédé la place aux soins visage, avec une attention particulière portée aux produits naturels et "clean", autrement dit dépourvus d'ingrédients certes autorisés mais controversés. Le rouge à lèvres, surtout, a vu ses ventes s'effondrer au profit du vernis à ongles et du mascara. Et, selon une enquête réalisée en France - dont les résultats constituent un bon indicateur - pour le label Slow Cosmétique, seule une femme sur cinq (21%) se maquille encore quotidiennement, contre 42% il y a trois ans. Sans surprise, les ventes en ligne se sont envolées, ce qui a forcément bénéficié à des marques comme Typology ou Paula's Choice lancées via ce canal de distribution. Les kits permettant de faire soi-même ses propres cosmétiques ont aussi connu un franc succès.